Blog de cuisine mère/fille

POUR QUE REVIENNE LA PAIX

POUR QUE REVIENNE LA PAIX…..

Parce que nos cœurs se déchirent…

Parce que nos mains sont impuissantes …

Pour que fleurissent les amandiers…

Pour que vivent les oliviers…

Pour que roucoulent les colombes…

Pour un sourire sur le visage d’un enfant…

sans-titre-4

Je participe, avec mon modeste gâteau, à la chaine de solidarité avec la Palestine, initiée par  Oumsohayb de l’excellant blog Dattes et miel.

fondant-choco

Il s’agit de l’ultra fondant au chocolat du très joli blog de Meriem Cuisine- univers. Ce  gâteau très facile à réaliser est délicieux. Pour la recette c’est ici. Le décor est une initiative personnelle de circonstance, élaboré avec chocolat noir, blanc et pâte de sucre.

Et parce que dans la vie, il n’ya pas que la bouffe ; voici quelques poèmes de Mahmoud Darwich qui ont bercé notre jeunesse….

père, dis-moi
est-il vrai que tous les hommes, en tous lieux
ont du pain, des espoirs
et un hymne national ?
Pourquoi donc avons-nous si faim
et chantons-nous, tout bas, des poèmes tristes ?
[…]

sans-titre-2

« Dans les hymnes que nous chantons il y a une flûte
Dans la flûte qui nous habite couve un feu
Dans le feu que nous allumons gît un phénix
Dans le requiem du phénix
Je n’ai pas reconnu mes cendres de ta poussière »

sans-titre-3

« Ne le volez pas de l’hirondelle
Ne l’emportez pas de la rosée
Son requiem est écrit par les yeux
J’ai abandonné ma voix à l’écho »

MA MERE

J’ai la nostalgie du pain de ma mère,
Du café de ma mère,
Des caresses de ma mère…
Et l’enfance grandit en moi,
Jour après jour,
Et je chéris ma vie, car
Si je mourais,
J’aurais honte des larmes de ma mère!
Fais de moi, si je rentre un jour,
Une ombrelle pour tes paupières.
Recouvre mes os de cette herbe
Baptisée sous tes talons innocents.
Attache-moi
Avec une mèche de tes cheveux,
Un fil qui pend à l’ourlet de ta robe…
Et je serai, peut-être, un dieu,
Peut-être un dieu,
Si j’effleurais ton Coeur!
Si je rentre, enfouis-moi!
Bûche, dans ton âtre.
Et suspends-moi,
Corde à linge, sur le toit de ta maison.
Je ne tiens pas debout
Sans ta prière du jour.
J’ai vieilli. Ramène les étoiles de l’enfance
Et je partagerai avec les petits des oiseaux,
Le chemin du retour…
Au nid de ton attente !

……. 

Ils ne m’ont pas reconnu dans les ombres

qui absorbent ma déchirure sur le passeport.

ils ne m’ont pas reconnu dans les ombres

qui absorbent ma déchirure sur le passeport

ils exposaient ma déchirure aux touristes

collectionneurs de cartes postales

ils ne m’ont pas reconnu

ne laisse donc pas

ma paume sans soleil

car les arbres

me connaissent

toutes les chansons de la pluie me connaissent

ne me laisse pas aussi pâle que la Lune.

 

Beyrouth, le masque est tombé

Tu n’as pas de frères , mon frère
Pas d’amis, mon ami
Pas de citadelles
Pas d’eau, pas de médicaments
Pas de sel, pas de sang, pas de voiles
Pas de front , pas d’arrière
Assièges ton assiégeant !
Nulle autre issue
Le masque est tombé du masque
Tombé le masque ! et nul autre que toi !
Dans cet espace ouvert aux ennemis et à l’oubli
Fais de chaque barricade un pays !
Le masque est tombé du masque
Tombé le masque !
Arabes soumis à leur Byzance
Arabes, et ont vendu leur âme
Arabes, et ont disparu !
Le masque est tombé
Et dieu, trempe dans ton nom marin la semaine de la nativité
Et il s’est reposé pour l’éternité
Soit toi-même pour qu’il soit !
Personne ! Il n’y a personne
O mon créateur en ces heures de néant, révèle toi !
Peut-être ai-je un dieu pour que je l’adore
Peut-être
Tu m’as enseigné les noms
Si ce n’est ces états bâtards, Beyrouth ne serait pas éplorée

…..

Mais nous souffrons d’un mal incurable qui s’appelle l’espoir. Espoir de libération et d’indépendance.
Espoir d’une vie normale où nous ne serons ni héros, ni victimes. Espoir de voir nos enfants aller sans danger à l’école.
Espoir pour une femme enceinte de donner naissance à un bébé vivant, dans un hôpital, et pas à un enfant mort devant un poste de contrôle militaire.
Espoir que nos poètes verront la beauté de la couleur rouge dans les roses plutôt que dans le sang.
Espoir que cette terre retrouvera son nom original : terre d’amour et de paix.

Merci de porter avec nous le fardeau de cet espoir. »

Publicités

5 Réponses

  1. oumsohayb

    barakaallahou fiki oukhti pour ta merveilleuse contribution à cette chaîne de solidarité : ton gâteau est superbe c’est très émouvant bravo !!!!

    7 janvier 2009 à 11:32

  2. ces poèmes me font fondre, j’ai hate de voir la palestine libre
    yaaaaaaaaaaaaa rab ya rab

    7 janvier 2009 à 15:27

  3. tres beau gateau et poemes! yaatik asaha ma chere!
    rabi younser nos freres en palestine ya rab!
    bises

    12 janvier 2009 à 08:02

  4. Contente de savoir qu’il y a des fans du grand Darwich (dont les poèmes ont été si merveilleusement interpretés par Marcel Khalifé) sur la culinosphère

    14 janvier 2009 à 12:42

  5. Ton gâteau est d’autant plus délicieux qu’il est dédié à la population de Gaza !!!!

    15 janvier 2009 à 11:14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s