Blog de cuisine mère/fille

Articles tagués “beurre

Une Tamina au cherchem pour le Nouvel An Berbère

tamina au blé - cuisine à 4 mains

 

Assegass Ameggaz !
Très  bonne année Amazigh !
Yennayer 2966 !

Pour fêter le nouvel an amazigh , une tamina spécialement bonne car elle comporte des textures différentes, la semoule le miel et le beurre s’agglutinent sur le cherchem (les grains de blé ) fondant, les dattes et les fruits secs ! En bouche c’est délicieux ! Accompagnée d’un verre de thé ou de petit lait frais ce n’est que du bonheur !

Initialement, on fait tremper et cuire le blé dur jusqu’à qu’il soit bien fondant, j’ai préféré utiliser un blé précuit pour un gain de temps. J’ai rajouté les dattes et les fruits secs pour un petit plus. Comme toutes les recettes traditionnelles ,celle-ci se fait sans mesures précises ,au felling , selon le goût de chacun.

Ingrédients

Blé précuit

Semoule

Miel

Beurre fondu

Dattes, noix, pistache et autres fruits secs

Marche à suivre

-Faire cuire le blé dans une eau salée jusqu’à ce que les graines deviennent fondantes. Égoutter et réserver

-Griller légèrement les noix, réserver quelques cerneaux et concasser le reste

-Dénoyauter les dattes et les découper en petits dés, et réserver quelque unes pour le décor

-Dans une poêle en fonte, à feu doux, faire griller la semoule jusqu’à l’obtention d’une jolie couleur dorée. Passer la semoule dans un tamis

tamina31

-Mélanger le tout, arroser de miel de beurre fondu en mélangeant

-Mettre dans un plat en dôme et décorer de cerneaux de noix et moitiés de dattes

-Servir avec un verre de thé ou avec du petit lait

 

******************

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.
Si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez , ça serait gentil de mettre un lien vers le billet d’origine.

Si vous voulez que votre réalisation figure avec la recette d’origine, faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication si vous avez un blog
ou une photo si vous n’avez pas de blog, à cuisinea4 mains@hotmail.fr
Merci !!!

 

Les photos et les textes de ce blog sont la propriété exclusive du blog “cuisine à 4 mains ”
Toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est strictement interdite
sans l’autorisation de l’auteur.


Quatre quart Breton trop trop bon!!

quarte quart2 -  cuiisine à 4 mains

Le quatre-quarts est traditionnellement un gâteau breton qui tire son nom du fait que les quatre ingrédients qui le composent y sont en quantité égale, et donc représentent chacun un quart.( Wikimedia)

Alors un lugubre et morose aprés midi, quand j’ai vu le cake réalisé par Samar (ici), j’ai craqué et j’ai eu tout de suite envie de le préparer pour le goûter. Préparé en un tour de main, il fut vite englouti tellement il est bon et moelleux! 

J’ai récidivé le lendemain en y rajoutant du zeste d’orange qui l’a agréablement parfumé et des raisins secs qui l’on rendu encore plus gourmand! Si j’ai diminué le sucre cette fois ci , la quantité de beurre doit étre préservée car c’est elle qui donne cette merveilleuse texture et ce goût unique. Au diable les calories, régalez vous!!

Ingrédients

– 5 oeufs (244 gr)

-244 gr  de farine

-244 gr de beurre

-190 gr de sucre en poudre

-1 sachet  de levure chimique

– le zeste râpé d’une orange

-vanille

-1 pincée de sel

– une poignée de raisins secs

 -eau de fleur d’oranger

 

quatre quart breton2

Marche à suivre:

-Faire tremper les raisins secs dans un peu d’eau de fleur d’oranger

– Faites fondre le beurre dans une casserole ou au micro onde .

– Battre longuement  les oeufs avec le sucre, le sel , le zeste d’orange et la vanille  jusqu’à ce qu’ils blanchissent et doublent de volume.

– Ajouter la farine tamisée avec la levure en battant doucement  ,  puis le beurre fondu.

– Reprendre les raisins secs , les égoutter de l’eau de fleur d’oranger, les sécher dans torchon propre , les saupoudrer de farine puis les passer pour en éliminer le surplus. Cette opération va les empêcher de couler dans la pâte et de les retrouver tous au fond du cake.

– Verser dans  un moule à cake beurré et fariné  d’un peu de pâte, éparpiller  quelques raisins secs dessus, puis encore un peu de pâte  et encore les raisins secs jusqu’à épuisement des deux.Laissez reposer 10 minutes.

-Tremper la lame  d’un couteau dans l’eau froide et incisez le gâteau sur 2 cm de profondeur pour qu’il fasse une belle entaille en cuisant.

– Mettre dans un four préchauffé à 180°C pendant 50 minutes ( à vérifier selon votre four). Piquer le cake avec la lame d’un couteau qui doit  ressortir propre et sèche.

-Laisser reposer 10 minutes avant de démouler sur grille. Couper de belles tranches et régalez vous!!

 

Tags:,,,,,

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite! Merci de  demander mon accord au préalable !


Coquelet en habit de fête!

Comme un repas de fête ne se compose pas que de gâteaux et de sucreries, mais aussi de viande ou de volaille, voici un  petit plat qui épatera surement vos convives.Il s’agit d’un coquelet roti farci sous la peau d’un beurre de fruits secs.

Quand j’ai vu cette recette merveilleusement bien expliquée par Christophe du blog « Le sot l’y laisse », je n’ai pas pu résister longtemps !

La technique détaillée en photo  dans ce billet (ici)  consiste à glisser sous la peau de la volaille une farce constituée de beurre travaillé avec des fruits secs, des herbes, des aromates ou des épices…afin  de nourrir et/ou d’aromatiser la chair pendant la cuisson pour la rendre moelleuse et moins sèche.( source: » Le sot l’y laisse »)

La première fois , j’ai suivi la recette à la lettre en utilisant du beurre et un mélange de fruits secs. La chair était fondante et parfumée, un délice en bouche! Juste un petit bémol, je l’ai trouvé un peu grasse à mon goût. Donc pour le second   essai, j’ai utilisé du petit suisse avec juste une petite noix de beurre. Ce fut parfait!

Indifféremment accompagné de petits légumes printaniers, ou pour  une version plus festive  salée sucrée , de tranches d’ananas et de pistaches, ce plat est un régal!.

Ingrédients (pour 2 personnes)

Le beurre de fruits secs :

-30 gr de beurre ( petits suisses+une noix de beurre)

-10 gr de noix

-10 gr de pistaches

-10 gr de noisettes

Le coquelet et le jus de rôti :

-1 coquelet

-un peu d’huile

– Bouquet garni ( queues de persil,1/2 feuille de laurier,1 branche de thym)

-1 gousse d’ail

-un peu de beurre

-1 gros oignon( ajout personnel)

-1/2 verre d’eau ( ajout personnel)

Marche à suivre

-Travailler à la fourchette le beurre ramolli, le petit suisse et les fruits secs concassés grossièrement

Décoller la peau en glissant délicatement le doigt entre la peau et les suprêmes.

– Faire de même pour les cuisses

-Glisser la farce délicatement et la répartir sous la peau (voir ici en détails et en photos)

-Brider le coquelet comme indiqué (ici)

   

-Préchauffer le four à 200°

-Enduire  la volaille d’huile et l’assaisonner 

-Dans une cocotte,dorer le coquelet sur un flanc puis sur l’autre  pendant 10 mn environ.

-Rajouter l’oignon, l’ail, le bouquet garni et l’eau chaude 

– Enfourner, couvrir et poursuivre  la cuisson une trentaine de minutes,  en arrosant régulièrement et en retournant le coquelet.

– Faire étuver les légumes blanchis ou les tranches d’ananas dans un de beurre

-Passer le jus de cuisson et le servir avec le coquelet et les légumes (ou les fruits)

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite! Merci de  demander mon accord au préalable !


The recette des croissants!!

Faire des croissants n’est pas une mince affaire!! je l’ai appris à mes dépends  lors de mon défi Daring Baker du mois  de septembre (ici). Mais quand je suis tombée sur cette recette chez Mouni du superbe site  » Mignardises », je n’ai pas hésité à retenter ma chance, tant le descriptif de Mouni était enthousiaste!!

Sincèrement je pense que c’est the recette des croissants!  Beaucoup plus  facile  et rapide, avec des résultats  excellents ! Une texture et un feuilletage superbes  et un délicieux goût!!

La recette d’origine du site de l’INBP (ici) a été adaptée à des proportions plus familiales par Mouni, et j’ai suivi scrupuleusement sa recette que je vous recommande chaudement!

Ingrédients

Pâte fermentée:

200gr de farine

100ml d’eau tiède

à peine 1/2cc de levure boulangère

55gr de beurre mou

Pâte à croissants:

Pâte fermentée précédemment réalisée

400gr de farine

70gr de sucre

1cc de sel

1cs de levure boulangère

175ml de lait tiède

250gr de margarine de feuilletage ou de beurre d’excellente qualité

Marche à suivre

– La veille,  réaliser la pâte fermentée qui demande un repos de 15heures, en mélangeant tous les ingrédients , pétrir un peu pour obtenir  une  pâte homogène, couvrir le bol d’un torchon et laisser lever à température ambiante plusieurs heures , la pâte va doubler de volume

– Le lendemain, préparer  la pâte à croissant en mélangeant la pâte fermentée avec  tous les ingrédients (sauf le beurre) et pétrir jusqu’à ce que la pâte soit lisse, ( la pâte est très ferme, ne pas rajouter de liquide, mais pétrir  longuement pour l’assouplir) l’envelopper de film alimentaire et la mettre au congélateur 20min

– Sortir la pâte et l’étaler, déposer le beurre au centre (que vous avez précédemment abaissé en un carré entre deux feuilles de papier sulfurisé) et refermer pour emprisonner le beurre (le beurre doit être à la même température que la pâte)

– Etaler le carré en un long rectangle et réaliser un tour double et tourner d’un quart de tour,

– suivre directement d’un ou deux tours simples en tournant à chaque fois d’un quart de tour

– Mettre au congélateur 20min puis découper la pâte en deux pour faciliter le façonnage, abaisser chaque moitié de pâte et découper à la roulette (ou un couteau bien aiguisé) des triangles avec une petite incision à la base, rouler chaque croissant et le déposer sur votre plaque

– Laisser lever les croissants 1h30 à 2h (selon température ambiante), ils vont doubler de volume, entre temps préchauffer le four à 200°c, juste avant d’enfourner dorer les croissants au jaune d’oeuf (2 jaunes d’oeufs délayés dans 1/2cc d’eau) en prenant soin d’éviter les bords

– Enfourner pendant 5/10min à 200° puis baisser la température à 180° et cuire encore 10-12min jusqu’à ce que les croissants soient bien dorés 

Il est vrai que je pourrai améliorer encore mon « nid d’abeille », mais j’imagine que ça viendra avec la pratique!!

Alors toujours pas envie de se lancer ??!!

Je vous recommande vivement d’aller chez Christoph de l’excellent blog   » le sot l’y laisse »,  l’opération tourage  y est clairement expliquée par étapes et en photos. (ici) Tours simples et doubles n’auront plus de secret pour vous!!

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite! Merci de  demander mon accord au préalable !


Croissants de Julia Child et Daring Baker de septembre

The Daring Bakers go retro this month! Thanks to one of our very talented non-blogging members, Sarah, the Daring Bakers were challenged to make Croissants using a recipe from the Queen of French Cooking, none other than Julia Child!

J’adore faire de la boulange, travailler la pâte et la voir se développer! Manipuler, façonner, dorer et attendre patiemment la levée de mes brioche ou de mon pain!  Sentir la bonne odeur du pain embaumer la maison et déguster savoureusement le fruit de mon « labeur »!!

Donc j’étais aux anges quand j’ai découvert le thème du Daring Baker du mois de Septembre: Faire les croissants de la prestigieuse Julia Child !!

J’avais déjà  eu  une expérience heureuse dans la préparation des croissants, une recette trouvée  chez notre chère amie Lakbira (ici) qui m’a donné entière  satisfaction sans trop d’effort!

En outre, je pensais avoir dompté la dragon de la pâte feuilletée!! (ici) Donc c’est toute confiante que j’abordai ce défi!!

La recette très détaillée, un peu longue, dont je vous mets la traduction (avec quelques modifications) , devrait pouvoir donner d’excellents  résultats, mais c’est compter sans la chaleur qui subsiste encore dans nos contrées!

Ça a été un travail laborieux sans me donner les résultats obtenus par mes amies du DB.

Mes croissants étaient certes gonflés , feuilletés et moelleux, mais j’étais loin d’avoir le nid d’abeille  d’Audax et de Txfarmer qui ont donné généreusement de véritables cours en la matière!! Merci mesdames!! 

Toujours est il que c’est une  expérience très intéressante où j’ai appris beaucoup de choses!!  Elle m’a même stimulée  à tester une autre recette  qui fera l’objet d’un futur billet .

Merci Sarah pour ce choix!  

Ingrédients

¼ oz (7 g) de levure fraîche ou 1 ¼ c. à thé (6 ¼ ml / 4 g) de levure active sèche-(environ ½ sachet)
3 cuillères à soupe d’eau tiède (moins de 100 ° F/38 ° C) 

1 c. à thé  de sucre 

225 g de farine forte 
2 c. à thé  de sucre 
1 ½ c. à thé  de sel (1 càc)
120 ml  de lait
 2 cuillères à soupe d’huile 
115 gr de  le beurre non salé froid
1 œuf, pour la dorure

Marche à suivre

1. Mélanger la levure, l’eau chaude, et la petite cuillère de sucre dans un petit bol. Laissez de côté pour que la levure mousse un peu. 
2. Mesurer les autres ingrédients 
3. Faire chauffer le lait jusqu’à ce qu’il soit  tiède (soit dans le micro-ondes ou dans une casserole), et y dissoudre dans le sel et le sucre restant 
4. Placer la farine dans un grand bol. 
5. Ajouter l’huile, le mélange de levure, et le mélange de lait à la farine 
6. Mélanger tous les ingrédients ensemble à l’aide d’une  spatule de caoutchouc, jusqu’à ce que toute la farine est incorporée 
7. Placer la pâte sur une surface farinée, et laisser reposer une minute pendant que vous vous lavez le bol 
8. Pétrir la pâte huit à dix fois seulement. La meilleure façon est que Julia Child c’est le cas dans la vidéo( ici). C’est un peu difficile à expliquer, mais ça consiste essentiellement à claquer la pâte sur le comptoir (beaucoup de plaisir si vous êtes en colère contre quelqu’un) et de la retirer du comptoir à l’aide du grattoir à pâtisserie. 
9. Placer la pâte dans le bol de retour, et placez le bol dans le sac en plastique 

10. Laissez le bol à environ 75 ° F/24 ° C pendant trois heures, ou jusqu’à ce que la pâte a triplé de taille.

11. Après que la pâte a triplé de taille, retirez-la doucement du bol, l’éloignant de la parois du bol avec les doigts. 
12. Placez la pâte sur une planche farinée ou un comptoir, et utiliser vos mains pour la presser dans un rectangle d’environ 20cm par 30cm
13. Plier le rectangle de pâte en trois, comme une lettre (pli le troisième haut vers le bas, puis la place du tiers inférieur) 
14. Remettre  la pâte dans le bol, et couvrir du sac en plastique.
15. Laisser lever la pâte pendant 1,5 heures, ou jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume. Cette deuxième hausse peut être fait la nuit dans le réfrigérateur

16. Placez la pâte sur une assiette et couvrir hermétiquement d’une pellicule de plastique. Placer la plaque au réfrigérateur pendant que vous préparez le beurre.
17. Une fois que la pâte ait doublé, il est temps d’incorporer le beurre 
18. Placez le bloc de beurre frais sur une planche à découper. 
19. Utiliser le rouleau à pâtisserie, battre le beurre un peu, jusqu’à ce qu’il soit tout à fait plat. 
20. Utilisez le talon de votre main pour continuer à répandre le beurre jusqu’à ce qu’il soit lisse. il faut garder le beurre froid, mais il doit pouvoir s’étaler facilement.

21. Retirer la pâte du réfrigérateur et placez-la sur une planche farinée ou un comptoir. Laisser reposer pendant une minute ou deux.
22. Etaler la pâte en utilisant vos mains pour former un rectangle d’environ 14 par 8 pouces (35 cm par 20 cm).( un carré pour moi)
23. Retirez le beurre du frigo, et le placer sur la pâte 
24. Étaler le beurre dans toute la partie supérieure des deux tiers du rectangle de pâte, mais le garder ¼ po (6 mm) à travers de tous les bords. 


25. Replier le tiers supérieur de la pâte vers le bas, et le tiers inférieur de la pâte en place. 
26. Tournez le paquet pâte à 90 degrés, de sorte que le rabat supérieur est à votre droite (comme un livre). 
27. Etaler la pâte le paquet (doucement, de sorte que vous ne poussez pas le beurre hors de la pâte) jusqu’à ce qu’il soit à nouveau environ 14 par 8 pouces (35 cm par 20 cm). 
28. Encore une fois, pliez le haut vers le bas de la troisième et ascendante tiers. 


29. Enveloppez la pâte dans une pellicule emballage plastique et le placer dans le réfrigérateur pendant 2 heures. 

30. Après deux heures au frais, prendre la pâte du réfrigérateur et placez à nouveau sur la plan  farinée 
31. Taper  la pâte avec le rouleau à pâtisserie, pour la dégonfler un peu 
32. Laisser reposer la pâte pendant 8 à 10 minutes 
33. Abaisser la pâte jusqu’à ce qu’elle  atteigne 35 cm par 20 cm. 
34. Pliez en trois, comme avant 
35. Tournez à 90 degrés, et étaler  à nouveau 35 cm par 20 cm. 
36. Pliez en trois pour la dernière fois, enveloppez dans du plastique, et retourner le paquet de pâte au réfrigérateur pour deux heures de plus (ou une nuit, avec quelque chose de lourd sur le dessus pour l’arrêter de monter)

37. Il est maintenant temps de couper la pâte et  façonner les croissants 
38. Tout d’abord, beurrer légèrement votre plaque de cuisson afin qu’elle soit  prête ( Garnir la plaque de papier cuisson)
39. Prenez la pâte du réfrigérateur et laisser reposer pendant dix minutes sur le plan farinée 
40. Étaler la pâte en un rectangle 51 cm par 12 ½ cm. 
41. Couper la pâte en deux rectangles (chacun de 25 cm par 12 ½ cm
42. Placez l’un des rectangles dans le frigo, pour garder le beurre froid 
43. Étaler  le second rectangle jusqu’à ce qu’il atteigne 38 cm par 12 ½ cm. 
44. Couper le rectangle en trois carrés, chacune de 12 cm par 12 ½ cm
45. Placez deux des carrés au réfrigérateur 
46. Le carré restant peut avoir diminué un petit peu dans l’intervalle. Étaler à nouveau jusqu’à ce qu’il soit presque carré 
47. Couper le carré en diagonale en deux triangles. 
48. Étirer le triangle un peu pour obtenir un triangle  isocèle. Couper une petite fente à la base
49. À partir de l’extrémité la plus large, rouler le triangle vers la pointe, et la courber  en forme de croissant. 


50. Placez les croissants sur la plaque de cuisson
51. Répétez le processus avec les carrés de pâte restante, pour façonner  12 croissants au total. 
52. Laissez le plateau de croissants, couvert légèrement avec une pellicule de plastique, à monter pendant 1 heure

53. Préchauffer le four à 475 ° très chaud F/240 ° C / thermostat 9. 
54. Mélanger l’oeuf avec une cuillère à café d’eau 
55. Étendre la dorure à l’œuf sur le dessus des croissants. 


56. Mettez les croissants au four pendant 12 à 15 minutes, jusqu’à ce que le dessus soit doré très bien 
57. Prenez les croissants du four et les placer sur une grille et laisser refroidir pendant 10 minutes avant de servir

Vous pouvez voir la recette et les superbes réalisations des DB  ici

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite! Merci de  demander mon accord au préalable !


M’chelouech … petites crêpes au miel et aux noix

Ce plat au nom un peu bizarre est un plat de choix dans la gastronomie  de l’est algérien.Il a pour base  une pâte à m’semen finement découpée en lanières, passée à la vapeur et arrosée de beurre et de miel. Avec sa garniture aux noix, c’est une délicieuse gourmandise à rendre fou !! m’chelouech voulant dire perturbé, un peu fou !! Ce n’est certes par très léger en terme de calories, mais c’est tellement bon !!

Généralement, le m’chelouech est servi lors les fêtes, mais durant le mois sacré du  ramadhan, il peut étre  dégusté au s’hour (dernier repas) avec un verre de l’ben. On est sûr ainsi que l’on n’aura pas faim  !!

La pâte de base  est la même servant à préparer des m’semens, de la chakhchoukha, du trid, de l’ ftet , du rougag, de la tridet tajine, du chouat … des noms qui différent selon la région  où on se trouve dans le Grand  Maghreb

La qualité de la pâte et sa finesse dépendent du façonnage et de la cuisson des feuilles  qui demandent  un certain doigté acquis généralement avec la pratique.

Si dans le Constantinois les feuilles sont découpées en fines lanières, dans les Aurés, elles sont émiettées finement  et mélangées à des dattes écrasées, du miel et du beurre, le plat porte alors  le nom de ziraoui ou rfiss.

Ingrédients

Pâte:

500 g de semoule fine

1càc de sel

eau (+ou- 400 ml) d’eau

Huile pour le façonnage et la cuisson

Garniture

Miel, ou sirop + miel

eau de rose, beurre fermier, noix concassées, cerneaux de noix, sucre glace

Marche à suivre:

– Commencer par préparer la pâte pour qu’elle puisse reposer suffisamment et faciliter ainsi le travail

– Mettre  la semoule  et le sel dans un grand plat, arroser d’eau très  progressivement  en pétrissant  longuement  jusqu’à l’obtention d’une pâte très souple et molle. Selon le degré d’absorption de la semoule vous aurez besoin plus ou moins  d’eau. L’utilisation du robot pétrisseur ou de la Map peut  faciliter le travail

-Couvrir et laisser reposer 1 à 2 heures (je la prépare la veille et la laisse reposer au frais une nuit).

– Enduire ses  mains d’huile et façonner  des boules de la taille  d’une mandarine  en pressant la pâte entre le pouce et l’index( voir les photos ici et les placer sur un plateau huilé.

– Laisser reposer un moment, et prendre la première boule  et l’étaler  sur une surface huilée, en l’étirant doucement et progressivement jusqu’à l’obtention d’une fine feuille presque transparente

– La prendre avec le dos des mains, l’étirer encore un peu  et la mettre  sur le tajine enduit d’huile.

– Le tajine est chauffé préalablement mais le feu doit étre très doux.

– Surveiller la cuisson, la pâte doit juste cuire sans dorer et rester encore très souple

– Mettre la feuille précuite dans un plateau et la couvrir d’un torchon propre et d’un plastique

-Continuer à  façonner et à précuire les autres feuilles et les garder bien couvertes

-Quand toutes les feuilles de pâte sont cuites, les plier en deux et les rouler en boudin bien serré. Découper finement en lanière avec un couteau bien aiguisé  ou des ciseaux destinés à cet effet

-Les placer dans un keskess pour les faire cuire à la vapeur une dizaine de minutes

-Vider le contenu du keskess dans un grand plat et aérer les lanières de pâte avec le bout des doigts

-Arroser de beurre fermier fondu mélangé avec du miel et de l’eau de rose

-Bien mélanger et placer en dôme dans le plat de service

-Saupoudrer de sucre glace et  de noix concassées.

– Garnir de cerneaux de noix et de petits morceaux de beurre fermier

-On peut servir à part un mélange de beurre et de miel à rajouter selon la convenance de chacun

-Servir avec du l’ben (lait fermenté)

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite! Merci de  demander mon accord au préalable !


Petit déjeuner au Maghreb

petit dejeuner au maghreb2 - cuisineà 4 mains

Oum Soheib du superbe blog « Dattes et Miel » a lance un jeu ayant pour thème « Pti’déj au Maghreb »

Je la remercie pour ce choix, car c’est l’occasion de faire des découvertes sur les différentes traditions de petit déjeuner à travers le Maghreb et de s’en inspirer éventuellement pour améliorer son quotidien

Alors juste pour le plaisir voici  un petit tour d’horizon sur  ce repas essentiel au démarrage d’une  belle journée! Essentiellement axé sur les traditions algériennes .

Boissons:

Le café turc remplacé  par du thé dans certaines régions,  notamment   dans le Sud algérien

Le café au lait un héritage bien installé de la période française

Pains, brioches, beignets, galettes…

Les ftayers  sont appréciées par tous, ces beignets chauds, croustillants  et délicieusement bons sont achetés chez l’ftayri ou zlebji.  Le sfenj est la version maison des ftayers.

Galette rekhssiss (ici) ou kesra khmira(ici)

Baghrir, ghreyef ou corsa selon la région en version mini

Confitures diverses. Ma préférée, la gelée d’agrumes, express et délicieuse (ici)

Figues sèches marinées dans l’huile d’olive, dégustées  de bon matin  en Kabylie (ici)

Halwat  turc ou chamiya dégustée en Tunisie avec du beurre fermier et de la galette

Mokh echikh ( cervelle du vieillard), mélange de miel d’abeille et beurre fermier dégusté avec la galette

Tamina aux dattes et au blé, présente à toutes les occasions heureuses (ici)

Et bien sur des fruits, des jus de fruits pressés…

petit déjeuner au maghreb - cuisine à 4 mains copie

Et pour  le plaisir de de retrouver autour d’une aussi chaleureuse table..

Faites le au moins le week end…