Blog de cuisine mère/fille

Articles tagués “blé

Cherchem pour la première dent de Wassim !

cherchem-pour-wassim-1-cuisine-a-4-mains

Wassim, mon petit fils, a fait deux petites dents ❤ .

A l’occasion, et comme le veut la tradition dans l’Est algérien, j’ai préparé Cherchem, un plat simple et frugal constitué de graines de blé et de pois chiche cuits à l’eau.

En Kabylie et en Oranie, il est consommé à l’occasion de Yenayer,nouvel an berbère,et est enrichi en légumes secs variés, arrosé d’huile d’olive et saupoudré de cumin en fin de cuisson.

Dans l’Est Algérien, Cherchem fête la poussée de la première dent chez bébé. C’est une tradition qui est chère à mon cœur et que je veux perpétuer et faire connaitre car elle démontre la cohésion et les rapports chaleureux d’entraide et de générosité qui existaient dans notre société quand les liens humains étaient une valeur sûre !

Chaque événement était chaleureusement fêté avec la famille, les amis et les voisins. Même la première dent de bébé était l’occasion de fête, de rapprochement et d’échange de plats.

Il est vrai que c’est des traditions qui ont tendance à se perdre avec la mondialisation et l’indifférence ambiante, mais je me dis qu’on se doit, à travers des petits événements et gestes similaires, de préserver notre identité et nos origines.

En effet, il existe toute une symbolique dans cette cérémonie du Cherchem. Dés la percée de la première dent de bébé, la maman prépare Cherchem en grandes quantité, un plat à base de blé et de pois chiches cuits simplement à l’eau ( cherchem voulant dire bouilli ,cuit à l’eau) et le distribue dans des plats aux membres de la familles, amis et voisins pour leur annoncer cet heureux événement. Ceux qui reçoivent cette offrande vont à leur tour rendre dans le plat, qui un peu de semoule, un oignon, une tomate, un morceau de guedid (viande séchée)…selon les modestes disponibilités du moment.

 Avec les ingrédients collectés, la maman va préparer un plat de aich (ici)qu’elle va redistribuer aux même personnes. Aich, pour souhaiter une longue vie au bébé et pour partager encore une fois notre joie.Ce mouvement de va et vient maintient des rapports cordiaux et chaleureux entre les membres de la société.Ces modestes échanges étaient l’occasion  de rapprocher et de resserrer les liens. Tout le monde participe chaleureusement à notre joie et fait des vœux pour le bébé…pour que sa vie soit facile, douce et riche..

Ma grand mère,Allah yerhamha, l’a préparé pour la première dent de ma fille et c’est donc tout naturellement que j’ai retrouvé les gestes d’antan pour mon petit Wassim.

Dans ma famille, on le présente dans sa version simplement salée, mais aussi sucré dans une tamina. La tamina peut être préparée  avec de la rouina ou bssissa  (blé torréfié et moulu)  ou de la semoule grillée, du miel et du beurre.

C’est une tamina spécialement savoureuse car elle comporte des textures différentes en bouche, c’est délicieux ! 

Comme toutes les recettes traditionnelles ,celle-ci se fait sans mesures précises ,au felling , selon le goût de chacun.

cherchem-pour-wassim-2-cuisine-a-4-mains

Ingrédients

Cherchem:

500 gr de blé en grain

une poignée de pois chiches

sel

 eau

Tamina:

2 mesures de  Rouina ou bssissa, blé torréfié et moulu (ou de semoule torréfiée légèrement)

1 mesure de beurre

1 mesure de miel (+ ou – selon les goûts)

fruits secs pour le décor

Marche à suivre:

Cherchem

-La veille mettre à tremper dans de grandes quantités d’eau, séparément , le blé et les pois chiches

– Égoutter, rincer et mettre à cuire dans une cocotte minute dans de l’eau non salée. la cuisson peut durer jusqu’à plus d’une heure selon la qualité du blé .

-Ouvrir  la cocotte, vérifier la cuisson du blé, les graines doivent être fondantes et s’écraser entre les doigts, sinon poursuivre la cuisson encore. 

-Ajouter le sel et laisser encore bouillir

-Égoutter et servir tel quel ou rajouter à la tamina

Tamina

-Dans une casserole, faire fondre le beurre et le miel à feu doux

– Ôter du feu , ajouter la rouina bssissa petit à petit sans assécher,parce qu’elle va absorber, puis le cherchem (juste les graines de blé sans les pois chiches)

-Mélanger le tout et mettre dans un plat

-Garnir de fruits secs au goût 

-Si vous n’avez pas de rouina bssissa, vous pouvez la remplacer par de la semoule torréfiée à feu doux dans une poêle.

 

cherchem-pour-wassim-3-cuisine-a-4-mains

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4 mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est  strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.


Premier Zrir pour Wassim

zrir de wassim - cuisine à 4 mains

J’ai l’immense plaisir de vous annoncer la naissance Wassim et de partager avec vous mon bonheur d’être grand mère pour la première fois.

La maman, ma fille , va bien el hamdoulillah et le bébé se porte comme un charme.

Félicitations à l’heureux papa, à la maman  et à toute la famille pour la venue de ce nouveaux membre.

Puisse sa vie  étre aussi douce et riche que ce zrir qu’on offre à l’occasion des naissances.


Une Tamina au cherchem pour le Nouvel An Berbère

tamina au blé - cuisine à 4 mains

 

Assegass Ameggaz !
Très  bonne année Amazigh !
Yennayer 2966 !

Pour fêter le nouvel an amazigh , une tamina spécialement bonne car elle comporte des textures différentes, la semoule le miel et le beurre s’agglutinent sur le cherchem (les grains de blé ) fondant, les dattes et les fruits secs ! En bouche c’est délicieux ! Accompagnée d’un verre de thé ou de petit lait frais ce n’est que du bonheur !

Initialement, on fait tremper et cuire le blé dur jusqu’à qu’il soit bien fondant, j’ai préféré utiliser un blé précuit pour un gain de temps. J’ai rajouté les dattes et les fruits secs pour un petit plus. Comme toutes les recettes traditionnelles ,celle-ci se fait sans mesures précises ,au felling , selon le goût de chacun.

Ingrédients

Blé précuit

Semoule

Miel

Beurre fondu

Dattes, noix, pistache et autres fruits secs

Marche à suivre

-Faire cuire le blé dans une eau salée jusqu’à ce que les graines deviennent fondantes. Égoutter et réserver

-Griller légèrement les noix, réserver quelques cerneaux et concasser le reste

-Dénoyauter les dattes et les découper en petits dés, et réserver quelque unes pour le décor

-Dans une poêle en fonte, à feu doux, faire griller la semoule jusqu’à l’obtention d’une jolie couleur dorée. Passer la semoule dans un tamis

tamina31

-Mélanger le tout, arroser de miel de beurre fondu en mélangeant

-Mettre dans un plat en dôme et décorer de cerneaux de noix et moitiés de dattes

-Servir avec un verre de thé ou avec du petit lait

 

******************

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.
Si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez , ça serait gentil de mettre un lien vers le billet d’origine.

Si vous voulez que votre réalisation figure avec la recette d’origine, faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication si vous avez un blog
ou une photo si vous n’avez pas de blog, à cuisinea4 mains@hotmail.fr
Merci !!!

 

Les photos et les textes de ce blog sont la propriété exclusive du blog “cuisine à 4 mains ”
Toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est strictement interdite
sans l’autorisation de l’auteur.


Ramdhankoum Mabrouk! Et quelques petits récapitulatifs…

ramadan_karim_by_boyasseen

By boyasseen 

Demain commence donc le mois sacré du Ramadhan, qu’il soit un mois de piété, de fraternité et de générosité envers les plus démunis!

Pour vous aider un peu dans l’élaboration de vos repas d’Iftar  et s’hor, voici des petits récapitulatifs par thème. Vous avez juste à cliquer sur le titre pour accéder aux différentes recettes. Vous pouvez aussi consulter la catégorie Ramadhan pour piocher quelques recettes.

Saha Ramdhamkoum, t’ssomou bessaha ou lehna! Takabal allah siamana oua kiamana inchallah.

Les Soupes du Ramadhan

Soupes pour le Ramadhan- cuisine à 4 mains

 

 

Galettes et pains du Ramadhan

pains et galettes pour le ramadhan- cuisine à 4 mains

 

Petits plats et tajines du Ramadhan

tajines et plats pour le ramadhan- cuisine à 4 mains

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4 mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Tags:,,,,pain,boulange, pâte levée,façonnage

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  

Toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est  strictement interdite

sans l’autorisation de l’auteur.


Pain en cocotte aux noix pour la semaine du pain

pain cocotte aux noix11- cuisine à 4 mains

 

 Pour célébrer La semaine du Pain,  j’ai récidivé en préparant ce pain aux noix cuit en cocotte,qui est tellement bon qu’on peut le déguster   juste avec un peu de beurre ou de fromage.

La cuisson en cocotte donne un merveilleux résultat, une mie aérée et fondante et une croûte très croustillante qui crépite à la sortie du four! Du vrai bon pain rustique comme chez le boulanger! 

J’ai utilisé un mélange de farines qui a donné beaucoup de saveur au pain et j’ai ajouté un peu de miel et une poignée de noix concassées qui lui ont rajouté un peu de croquant et de gourmandise . 

Si vous n’êtes pas l’heureux propriétaire d’une cocotte en fonte, vous pouvez utiliser une cocotte en pyrex  avec couvercle ou un plat allant au four que vous couvrirez de papier aluminium.

 Merci encore une fois  Marie Christine pour cette délicieuse recette!!

pain cocotte aux noix2- cuisine à 4 mains

 

Ingrédients

– 500 gr de farine (250 gr de farine ordinaire+ 250 gr de farine de blé complète pour moi)

– 300 gr d’eau

– 1 sachet de levure sèche de boulangerie (ou 2 cuillères à café de levure SAF ou 15 gr de levure fraîche de boulangerie)

– 1,5 cuillère à café de sel

– 2 cuillère à soupe de miel (optionnel)

– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive (optionnel, permet une plus longue conservation)

– un peu de jus de citron (quelques gouttes)

– un peu de lait et de la farine pour le décor

_ une poignée de noix concassées

Marche à suivre:

– Placez la farine dans la cuve du robot , la machine à pain ou une surface pour pétrir à la main, avec le miel, l’huile d’olive et le jus de citron, puis tout en ajoutant progressivement l’eau, pétrissez environ environ 6 minutes puis rajoutez en saupoudrant doucement le contenu d’un sachet de levure sèche de boulangerie (ou 2 cuillères à café de levure SAF ou 15 gr de levure fraîche de boulangerie délayée préalablement dans un peu d’eau de la recette). Ajoutez le sel et continuez de pétrir jusqu’à obtenir un beau pâton.

– Laissez lever environ 1 heure à 1 heure 15. Sortez la pâte de la machine à pain ou du robot et posez-la sur un plan de travail fariné. Ecrasez légèrement la pâte pour la dégazer, mettez-la dans un saladier, couvrez d’un film étirable et placez au réfrigérateur pour un minimum de 3 heures, et même beaucoup plus (une nuit, ou même plus de 24 h). (Cela vous permettra de vous organiser pour faire le pain selon votre planning, c’est bien pratique de pouvoir faire sa pâte à pain très à l’avance).

– A la sortie du réfrigérateur, placez la pâte sur un plan fariné et la retravailler à la main, aplatissez-la, pliez-la. Ce pétrissage semble facilité par ce séjour du pâton au froid.Incorporer les noix concassées.

– Placez la pâte légèrement aplatie après le dernier pliage dans la cocotte ou bien façonnez le pain en fonction du modèle de la cocotte choisie (ovale, ronde ou longue). Mettez dans la cocotte et fermez avec le couvercle. (Il faut que le pâton soit très à l’aise, donc il vaut mieux une cocotte trop grande qu’un peu juste ce qui donnerait un pain moulé).
– Mettez une feuille de papier sulfurisé au fond ou bien graissez légèrement l’intérieur du moule choisi.

– Placez le pain façonné dans la cocotte et posez le couvercle.

– Laissez lever 1 heure 30 pour un pain à la levure de boulangerie ou entre 3 et 4 heures pour un pain au levain naturel avec le couvercle sur la cocotte. Gardez la cocotte à une température comprise entre 24°C et 35°C environ.

Conseil : s’il fait trop froid chez vous : faites très légèrement préchauffer le four quelques minutes, éteignez et mettez-y la cocotte pour cette partie de la recette (la pousse).

– Passé ce délai, le pain est prêt à être enfourné. La transformation du pâton à ce stade est très variable selon la température ambiante et d’autres facteurs, parfois il arrive à doubler de volume, d’autres fois il gonfle à peine… mais pas de soucis, le pain gonfle toujours à la cuisson 
– Avant enfournement, badigeonnez la croûte avec un pinceau trempé dans du lait. Éventuellement saupoudrer de farine blanche (avec une petite passoire à thé ou une saupoudreuse) ou de graines (optionnel).

– Incisez à l’incisette ou bien avec une lame. Ce n’est pas obligatoire mais cela permet d’avoir un pain avec une jolie  » signature « .

pain cocotte aux noix3 - cuisine à 4 mains

 

– Sur un pain rond ou ovale on peut par exemple, dessinez une croix sur le dessus , une étoile à 6 branches ou un quadrillage, sur un pain long, des lignes légèrement obliques comme sur une baguette.

– Si vous choisissez de ne pas scarifier votre pâton, la croûte s’ouvrira naturellement sans motif géométrique précis sous l’effet de la poussée de la pâte à la cuisson.

– Enfournez à FOUR FROID ET SANS PRÉCHAUFFAGE, choisissez la température du four : 240°C thermostat 8 ou 450°F) (pour un pain, mais seulement 200°C pour une brioche) pour une durée de 45 min, AVEC LE COUVERCLE fermé. Pas besoin de faire le « coup de buée  » ou de mettre un récipient avec de l’eau dans le four.

– Retenez votre envie de soulever le couvercle pendant la cuisson (au moins au cours des 35 premières minutes), vous serez récompensés de votre patience. La présence du couvercle assure l’humidité nécessaire au développement du pain ! Au bout de 45 minutes, le pain est cuit, énormément gonflé, avec des grignes splendides. Si la cuisson ne semble pas suffisante (cela dépend de vos préférences), prolongez la cuisson 5 minutes par 5 minutes après avoir ôté le couvercle.

– Sortez immédiatement le pain cuit de la cocotte et le poser sur une grille suffisamment haute pour que l’humidité du pain s’évapore sans ramollir la croûte.

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4 mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Tagspain,boulange, ,pâte levée,façonnage

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 


Pain en cocotte

Pain cocotte 4- cuisine à 4 mains

 

 

Ca faisait un bon moment que je voulais tester la cuisson en cocotte pour le pain sans arriver à passer le pas, mais quand j’ai vu le délicieux pain de la Nonna , j’ai craqué!

Cette cuisson donne un merveilleux résultat, une mie aérée et fondante et une croûte très croustillante qui crépite à la sortie du four! Du vrai bon pain rustique comme chez le boulanger!

J’ai utilisé un mélange de farines qui a donné beaucoup de saveur au pain et j’ai parsemé de flocons d’avoine et de grains de lin. Ce pain est merveilleux avec juste un peu de beurre ou de fromage. Une recette que je vous recommande vivement et que je referai avec beaucoup de plaisir, avec des petits rajouts gourmands, noix, olives..etc

Si vous n’êtes pas l’heureux propriétaire d’une cocotte en fonte, vous pouvez utiliser une cocotte en pyrex  avec couvercle ou un plat allant au four que vous couvrirez de papier aluminium.

 Merci beaucoup Marie Christine pour cette délicieuse découverte!!

Ingrédients

– 500 gr de farine (250 gr de farine ordinaire+ 250 gr de farine de blé complète pour moi)

– 300 gr d’eau

– 1 sachet de levure sèche de boulangerie (ou 2 cuillères à café de levure SAF ou 15 gr de levure fraîche de boulangerie)

– 1,5 cuillère à café de sel

– 1 cuillère à soupe de sucre (optionnel)

– 1 cuillère à café d’huile d’olive (optionnel, permet une plus longue conservation)

– un peu de jus de citron (quelques gouttes)

– un peu de lait et des flocons d’avoine, grains de lin pour le décor

Pain cocotte 1 - cuisine à 4 mains
Marche à suivre:

– Placez la farine dans la cuve du robot, la machine à pain ou une surface pour pétrir à la main, puis tout en ajoutant progressivement l’eau, pétrissez environ environ 6 minutes puis rajoutez en saupoudrant doucement le contenu d’un sachet de levure sèche de boulangerie (ou 2 cuillères à café de levure SAF ou 15 gr de levure fraîche de boulangerie délayée préalablement dans un peu d’eau de la recette). Ajoutez le sel et continuez de pétrir jusqu’à obtenir un beau pâton.

– Laissez lever environ 1 heure à 1 heure 15. Sortez la pâte de la machine à pain ou du robot et posez-la sur un plan de travail fariné. Ecrasez légèrement la pâte pour la dégazer, mettez-la dans un saladier, couvrez d’un film étirable et placez au réfrigérateur pour un minimum de 3 heures, et même beaucoup plus (une nuit, ou même plus de 24 h). (Cela vous permettra de vous organiser pour faire le pain selon votre planning, c’est bien pratique de pouvoir faire sa pâte à pain très à l’avance).

– A la sortie du réfrigérateur, placez la pâte sur un plan fariné et la retravailler à la main, aplatissez-la, pliez-la. Ce pétrissage semble facilité par ce séjour du pâton au froid.

– Placez la pâte légèrement aplatie après le dernier pliage dans la cocotte ou bien façonnez le pain en fonction du modèle de la cocotte choisie (ovale, ronde ou longue). Mettez dans la cocotte et fermez avec le couvercle. (Il faut que le pâton soit très à l’aise, donc il vaut mieux une cocotte trop grande qu’un peu juste ce qui donnerait un pain moulé).
– Mettez une feuille de papier sulfurisé au fond ou bien graissez légèrement l’intérieur du moule choisi.

Pain cocotte 2 - cuisine à 4 mains
– Placez le pain façonné dans la cocotte et posez le couvercle.

– Laissez lever 1 heure 30 pour un pain à la levure de boulangerie ou entre 3 et 4 heures pour un pain au levain naturel avec le couvercle sur la cocotte. Gardez la cocotte à une température comprise entre 24°C et 35°C environ.

Conseil : s’il fait trop froid chez vous : faites très légèrement préchauffer le four quelques minutes, éteignez et mettez-y la cocotte pour cette partie de la recette (la pousse).

– Passé ce délai, le pain est prêt à être enfourné. La transformation du pâton à ce stade est très variable selon la température ambiante et d’autres facteurs, parfois il arrive à doubler de volume, d’autres fois il gonfle à peine… mais pas de soucis, le pain gonfle toujours à la cuisson 
– Avant enfournement, badigeonnez la croûte avec un pinceau trempé dans du lait. Éventuellement saupoudrer de farine blanche (avec une petite passoire à thé ou une saupoudreuse) ou de graines (optionnel).

– Incisez à l’incisette ou bien avec une lame. Ce n’est pas obligatoire mais cela permet d’avoir un pain avec une jolie  » signature « .

Pain cocotte 3 - cuisine à 4 mains copie
– Sur un pain rond ou ovale on peut par exemple, dessinez une croix sur le dessus , une étoile à 6 branches ou un quadrillage, sur un pain long, des lignes légèrement obliques comme sur une baguette.

– Si vous choisissez de ne pas scarifier votre pâton, la croûte s’ouvrira naturellement sans motif géométrique précis sous l’effet de la poussée de la pâte à la cuisson.

– Enfournez à FOUR FROID ET SANS PRÉCHAUFFAGE, choisissez la température du four : 240°C thermostat 8 ou 450°F) (pour un pain, mais seulement 200°C pour une brioche) pour une durée de 45 min, AVEC LE COUVERCLE fermé. Pas besoin de faire le « coup de buée  » ou de mettre un récipient avec de l’eau dans le four.

– Retenez votre envie de soulever le couvercle pendant la cuisson (au moins au cours des 35 premières minutes), vous serez récompensés de votre patience. La présence du couvercle assure l’humidité nécessaire au développement du pain ! Au bout de 45 minutes, le pain est cuit, énormément gonflé, avec des grignes splendides. Si la cuisson ne semble pas suffisante (cela dépend de vos préférences), prolongez la cuisson 5 minutes par 5 minutes après avoir ôté le couvercle.

– Sortez immédiatement le pain cuit de la cocotte et le poser sur une grille suffisamment haute pour que l’humidité du pain s’évapore sans ramollir la croûte.

Pain cocotte7 - cuisine à 4 mains

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4 mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Tagspain,boulange, ,pâte levée,façonnage

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 


Pain de mie à la farine de blé complète : The recette!!

pain de mie 2 - cuisine à 4 mains

 

Pour préparer ce délicieux pain de mie à la farine de blé complète ,  j’ai encore utilisé la  fameuse et inratable recette de Houriet el matbakh (ici)  et je n’ai pas été déçue par le résultat , une croûte croustillante , une mie moelleuse  à souhait et beaucoup de saveur! 

J’ai  fait cuire ce pain dans un  moule  spécial pain de mie (ici) mais j’ai préféré ne pas utiliser le couvercle pour avoir un pain bien bombé à l’aspect rustique . J’ai simplement doré à l’oeuf et saupoudré de graines qui améliorent la valeur nutritive de ce pain.

Alors pour  vos sandwichs, croque-monsieur , toasts et autres bouchées c’est la recette idéale!

Ingrédients:

300 gr de farine de blé complète

100 gr de farine blanche ordinaire

1 c à s de levure sèche  instantanée

1 / 2 c à s   de sel

1 c à de sucre

1 oeuf

150 ml de lait tiède

100 à 125 ml d’eau tiède (selon le type de farine)

2 c à s  d’huile

1 c à s  et demi de beurre doux environ 20 g

1 c à s de graines  à pain ( nigelle, lin, pavot, avoine)

1 oeuf pour la dorure

pain de mie 1 - cuisine à 4 mains

Marche à suivre:

– Mettre dans la cuve du pétrin les farines tamisées,le sucre, les graines à pain , la levure et tout mélanger

-Battre l’oeuf avec le  lait tiède

-Faire un creux dans la farine et y verser 1 c à s d’huile et le mélange lait/oeuf

-Pétrir doucement en arrosant  au fur et à mesure d’eau  tiède et le sel

-Ajouter le beurre ramolli en deux ou trois fois et poursuivre le pétrissage 10 à 15 minutes jusqu’à l’obtention d’une belle  pâte lisse et homogène

-Enduire un grand saladier d’huile et y mettre la pâte en la roulant pour la couvrir entièrement d’huile. Couvrir d’un film transparent et laisser reposer jusqu’à ce que la pâte double de volume

pain de mie 4 - cuisine à 4 mains

-Dégazer délicatement la pâte, la partager en 6 , former des boules égales et les placer dans un moule à pain de mie (ou à cake) garni de papier cuisson. Dorer à l’oeuf et saupoudrer de flocons d’avoine et de mélange de  graines à pain.

pain de mie 5 - cuisine à 4 mains

 

-Laisser pousser à nouveau la pâte dans un endroit tiède, jusqu’à ce qu’elle arrive aux 3/4 du moule 

-Enfourner à four chaud à 220°C puis baisser à 180°C.

-Laisser cuire 40 à 45 minutes ( selon votre four).

-Au terme de la cuisson, démouler le pain de mie et laisser refroidir sur grille.

Pour des tranches régulières découper avec un couteau électrique

pain de mie 6 - cuisine à 4 mains

 

Et appréciez !!!

 

pain de mie 3 - cuisine à 4 mains

Tags :  painpain de mie,façonnage,boulange,viennoiseriepâte levée,

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite! 

 

 

 


Tamina aux dattes et au blé

Il ya des traditions qui gardent un charme désuet de l’ancien  temps , où la cohésion sociale était omniprésente dans la vie de tous les jours et où les liens humains étaient une valeur sûre !

Chaque événement était chaleureusement fêté avec la famille, les amis et les voisins. Même la première dent de bébé était l’occasion de fête, de rapprochement et d’échange de plats.

Dés la percée de la première dent de bébé, la maman prépare cherchem , du blé bouilli, en grande quantité pour le distribuer à la famille , les amis et les voisins sous forme de tamina, un mélange de semoule grillée, le miel et de beurre. En recevant la tamina chacun met dans le contenant reçu de la semoule, des oignons, des tomates, de la viande séchée, en fait les ingrédients qui vont servir à préparer un aïch (ici). La maman prépare alors le aïch en question et le redistribue à tout le monde.

Ces modestes échanges étaient l’occasion  de rapprocher et de resserrer les liens. Tout le monde participe chaleureusement à notre joie et fait des vœux pour le bébé…pour que sa vie soit facile, douce et riche..

C’est une tamina spécialement bonne car elle comporte des textures différentes, la semoule le miel et le beurre s’agglutinent sur les grains de blé fondants, les dattes et les fruits secs ! En bouche c’est délicieux ! Accompagnée d’un verre de thé ou de petit lait frais ce n’est que du bonheur !

Initialement, on fait tremper et cuire le blé dur jusqu’à qu’il soit bien fondant, j’ai préféré utiliser un blé précuit pour un gain de temps. J’ai rajouté les dattes et les fruits secs pour un petit plus. Comme toutes les recettes traditionnelles ,celle-ci se fait sans mesures précises ,au felling , selon le goût de chacun.


Ingrédients

Blé précuit

Semoule

Miel

Beurre fondu

Dattes, noix, pistache et autres fruits secs


Marche à suivre

-Faire cuire le blé dans une eau salée jusqu’à ce que les graines deviennent fondantes. Egoutter et réserver

-Griller légèrement les noix, réserver quelques cerneaux et concasser le reste

-Dénoyauter les dattes et les découper en petits dés, et réserver quelque unes pour le décor

-Dans une poêle en fonte, à feu doux, faire griller la semoule jusqu’à l’obtention d’une jolie couleur dorée. Passer la semoule dans un tamis


-Mélanger le tout, arroser de miel de beurre fondu en mélangeant

-Mettre dans un plat en dôme et décorer de cerneaux de noix et moitiés de dattes

-Servir avec un verre de thé ou avec du petit lait


J’ai voulu préparer cette tamina  pour l’offrir à nos frères et soeurs, amis et voisins tunisiens et spécialement à Leila  du superbe blog« Gourmands avec Leila »qui a lancé un jeu ayant pour thème « Ma  datte à moi »

Que cette tamina soit de très bon augure pour

une Tunisie

libre , riche et épanouie!!