Blog de cuisine mère/fille

Articles tagués “coing

Tajine de coing et de pruneaux

A l’approche du mois du Ramadhan, voici un délicieux tajine sucré acidulé de la cuisine algérienne pour varier vos menus.

Durant  ce mois sacré,  il est de tradition  en Algérie , de terminer délicatement le repas  par  des petits  plats sucrés  constitués de fruits secs ou frais.Par petite dose, ça redonne de l’énergie en plus d’être de véritables gourmandises !!

Ce tajine peut être préparé juste avec du coing, ou en association à d’autres fruits tels que de la patate douce, des raisins secs ou des pruneaux comme j’ai choisi de le faire ici.

Le but étant de tester de nouvelles saveurs et d’agrémenter les tajines visuellement. Comme pour les autres tajines de fruits, on peut si on le désire se passer de viande.

Le coing  n’étant pas toujours disponible, je le prépare en saison et le congèle, pour le trouver à disposition pour un tajine ou une pâte de fruit à n’importe quel moment de l’année.

Retrouvez les autres plats et tajines du ramadhan ici

Ingrédients

300 gr de viande d’agneau

1kg de coings

250gr de pruneaux

1oignon

2 cà s de beurre ou de smen

1sachet de safran

1 càc  de cannelle en poudre  

1 bâtonnet de cannelle

1 pincée de sel

1 verre de sucre semoule

1c à s d’eau de rose ou de fleur d’oranger

Marche à suivre :

 -Faire revenir doucement les morceaux de viande dans une cocotte avec le beurre, le safran, la cannelle en poudre, le sel ,1 c à s de sucre et le bâtonnet de cannelle

-Mouiller avec ½ litre d’eau chaude, fermer la cocotte et laisser cuire la viande

-Laver, éplucher, découper en quatre et citronner les coings et les faire cuire à la vapeur. (à ce stade et ainsi cuits, on peut les congeler dans des boites hermétiques pour des utilisations futures)

-Quand la viande est cuite, verser le sucre dans la sauce,bien mélanger et y disposer les coings cuits à la vapeur, coupés en petits morceaux  et les pruneaux réhydratés.

– Laisser mijoter à feu doux jusqu’à réduction de la sauce. Rajouter 1 c à s d’eau de rose en fin de cuisson

-Disposer dans un plat les morceaux de viande, entourer de morceaux de coings et de pruneaux et arroser de sauce onctueuse et parfumée. Garnir d’amandes effilées

 Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite! Merci de  demander mon accord au préalable !


Pâte de coing aux pistaches

J’aime le coing sous toutes ces formes, en confitures , en gelée, en tajine et surtout en pâte fruit. Cette gourmandise toute en douceur , ferme et moelleuse à la fois me ravit toujours!

Je ne sais pas pour vous, mais moi, bien qu’adorant les pâtes de fruits, je suis toujours un peu gênée par la présence du sucre qui les enrobe.


J’ai opté donc pour une solution aussi savoureuse qu’agréable visuellement.

Allier la verte et délicate pistache au goût délicieusement acidulé du coing

En bouche c’est une véritable tuerie !!

Le coing comme la pomme étant largement doté de pectine, la prise de la pâte de fruit est beaucoup plus rapide et facile.


Ingrédients

1 kg de coing

Sucre cristallisé : du même poids que la pulpe obtenue

Jus de citron

Pistaches, entières, gravillons, poudre

sucre cristallisé

Marche à suivre

-Bien laver en brossant les fruits pour enlever toutes les peluches

-Ne pas éplucher et découper en quatre. Oter le cœur dur et les pépins qui pourront étre utilisés dans la confection de gelée ou pour une prise plus rapide des confitures

-Cuire les morceaux de coing à la vapeur jusqu’à ce qu’ils soient fondants

-Passez les fruits à la moulinette à légumes et les mettre dans une cocotte à fond épais, rajouter le sucre et un filet de citron

-Cuire à feu doux en remuant souvent avec une spatule en bois jusqu’à ce que la pâte se détache du fond de la cocotte. La pâte prend alors une jolie couleur ambrée

– Bien surveiller la cuisson, puis ôter du feu et laisser refroidir.

– Après un laps de temps, on peut juger si la prise de la pâte est suffisante, sinon  on remet sur feu doux pour prolonger encore un peu la cuisson en remuant toujours.

-Etaler la pâte sur une feuille de papier sulfurisé, bien égaliser la surface et laisser sécher 1 à 2 jours

-Découper avec un couteau dont la lame est enduite d’un peu d’huile des carrées ou des les losanges

-Rouler au goût  dans des pistaches concassées, en poudre ou dans du sucre cristallisé


-On peut aussi la mouler dans des petits moules à chocolat


-Se conservent  dans une boite hermétique, séparés de papier sulfurisé

Pour une version plus light, on peut rajouter une cuillère à café rase d’agar agar pour pouvoir réduire la quantité de sucre utilisée.