Blog de cuisine mère/fille

Articles tagués “cumin

Foul medemess à ma façon – Purée de fèves fraîches pour le Culino versions du mois de Mai

foul medemess1 - cuisine à 4 mains

Je vous propose un petit retour au salé après ces  quelques frasques gourmandes!!

Toujours avec les fèves fraîches qui ont décidément  ma préférence durant cette saison, un petit plat  de la culture populaire égyptienne mais très apprécié au Moyen Orient et partout dans le mode arabe.

« Foul medemess  est un plat de petit déjeuner  très populaire en Egypte. Il est généralement servi avec un oeuf sur le plat et du pain pita . Le pain pita est parfois utilisé comme assiette  pour les fèves. Medames Ful remonte à l’Egypte ancienne. »   Source: http://mideastfood.about.com

Traditionnellement  ce sont des fèves sèches qui sont utilisées pour ce plat. Trempées la veille dans de l’eau , elles sont cuites    lentement dans un ustensile   en cuivre jusqu’à devenir fondantes, puis généreusement  assaisonnées d’ail , cumin et  citron pour être  ensuite arrosées d’huile d’olive. Selon le gout , les fèves sont laissées entières ou écrasées en purée.

Pour ma part j’aime bien utiliser les fèves fraîches de printemps pour préparer ce petit  plat. Ce qui  lui donne plus de fraîcheur et une jolie couleur verte très appétissante, surtout si on veut le servir en tartinade ou en amuse bouche.

Au risque d’offusquer certains puristes,  j’adapte  certaines  recettes au goût de ma famille et j’ai beaucoup de plaisir à les partager avec vous pour la découverte de nouvelles saveurs  et de nouveaux horizons.

C’est l’occasion pour moi de participer avec ce plat au Culino versions du mois de Mai, ayant pour thème :  les légumes de printemps

foul medemess2 - cuisine à 4 mains

Ingrédients

500 gr de fèves fraîches écossées

2 oignons de printemps

3 gousses d’ail

citron

persil

cumin,sel, piment en poudre

eau 

huile d’olive

Marche à suivre:

– Laver les fèves préalablement  écossées.

-Les mettre à cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient fondantes

-Laisser refroidir un peu et ôter la petite peau qui les couvre

-Faire revenir les  oignon  de printemps finement ciselés  dans un peu d’huile, ajouter les fèves cuites et décortiquées, un petit verre d’eau et une  pincée  de sel

-Laisser cuire à petit feu  jusqu’à ce que les fèves s’écrasent en purée

– Ôter du feu,  selon le goût écraser à la fourchette si on veut  encore des petits morceaux   ou passer au mixer pour une purée fine

– Piler l’ail finement avec le sel  et le cumin et l’ ajouter à la purée de fèves 

– Ajouter le jus de citron et bien mélanger.

–  Servir garni de  persil haché  et de piment en poudre , arrosé d’ huile d’olive avec du pain pita ( recette ici).

-On peut aussi s’en servir comme trempette ou le servir dans des verrines

foul medemess3 - cuisine à 4 mains

Tags: EgypteAlgérieoignon vert,pimentfèvesplat végétarien,huile d’olive,culino versions,cumin

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite!Merci de  demander mon accord au préalable !


L’knef, un plat ancestral pour déguster l’agneau

L’Aïd el adhha  est juste passé et on est toujours à la recherche de nouvelles recettes pour préparer la viande d’agneau .

 Après les grillades  et autres plats en sauce, j’aimerai partager avec vous  l’knef, un plat  ancestral   et  peu connu du constantinois .          

Sa particularité est la maturation de la viande d’agneau dans les épices qui lui confère beaucoup de saveur et une grande finesse.

 En fait de tout temps , l’étre humain a essayé de conserver la viande que ce soit par salage ou par dessiccation . La technologie aidant, il est devenu plus facile de préserver cette denrée grâce à la congélation.

Dans le cas de l’knef, la viande d’agneau se conservait  sans problème  quelque jours grâce à un mélange  de sel, d’ail et de cumin. De nos jours, elle est bien sur mise au frais  durant ce temps là.

 Cette viande  est ensuite  cuite et égouttée pour être dégustée froide en encas avec des m’semens ou des sfenjs,type de beignets algériens.

Avec la sauce de cuisson  obtenue  on peut préparer de très savoureuses  pâtes , un ragoût  de pommes de terres ou d’ autres plats de légumes.

J’ai préféré servir ce plat chaud en rôti accompagnée de bonnes pommes de terres dorées bien imprégnées de la sauce. Un véritable délice!

Ingrédients

 Viande d’agneau du gigot,épaule,ou selle d’agneau

Une grande quantité d’ail écrasé

Sel, cumin, poivre

Huile, eau

1 tomate concassée

Marche à suivre

– Dans un plat  mélanger les épices et l’ail écrasé

-Ajouter un peu d’eau et d’huile et mélanger le tout.

-Enduire les morceaux de viande du mélange ail/épices

-Mettre dans une boite en verre qui se ferme hermétiquement

-Mettre au frigo  et l’oublier de 4 à 8 jours, en fait plus ça tarde meilleur c’est. N’ayez crainte le sel, l’ail et le cumin sont là pour la conserver

-Mettre la viande  dans une cocotte, râper une tomate dessus, faire revenir tout doucement dans une cuillère d’huile

– Couvrir d’eau chaude, fermer la cocotte et mettre à feu doux pour une cuisson lente

– Éplucher , laver et couper les pommes de terres en gros quartiers

-Les faire frire pour les dorer un peu, égoutter.

-Quand la viande est fondante, la sortir de la cocotte

-Mettre, les pommes de terres frites dans un plat allant au four,les arroser de la sauce de cuisson,mettre au milieu les morceaux de viande et remettre au four pour dorer le tout.

Servir chaud avec du persil, ou froid avec des beignets comme le veut la tradition.

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite!

Merci de  demander mon accord au préalable !