Blog de cuisine mère/fille

Articles tagués “herbes

Une bûche pour le joyeux non Noël !!

bûche salée 2 cuisine à 4 mains

Ce mois ci j’ai le plaisir de faire partie du jury du 22ème Défi Cuisine organisé par Recettes de Cuisine !

Chaque mois,  vous êtes  invités  à inventer et réaliser une recette sur un thème donné proposé par un jury de  douze blogueurs culinaires qui vont désigner les recettes gagnantes.

Les membres du jury ce mois-ci sont :

Ce mois-ci, le thème choisi est : Joyeux Non-Noël !

Le défi de décembre vous invite à revisiter Noël : faites passer vos recettes traditionnelles de l’autre côté du miroir, et mettez-y un grain de folie !

Allez-y, tout est permis : tentez la cuisine des contraires où les dessus seront dessous et les fourrages se feront voir. Dans le monde d’Alice, les mignardises sont parfois démesurées, le sucré devient salé et en tout cas tout est extravagant !

Pour ce concours, marchez sur les traces du Chapelier Fou, sortez des sentiers battus, et souhaitez-vous les uns les autres un JOYEUX NON-NOEL !

Pour participer  , retrouvez  sur cette page   toutes les modalités de participation et les lots à gagner.

Amusez vous!!

Et comme  chaque membre du jury propose sa  propre recette sur le thème (les participations du jury sont hors-concours bien sûr), voici ma participation gourmande:

Une bûche salée  poulet /poivrons 

bûche salée1 cuisine à 4 mains

Biscuit roulé aux herbes:

¼ de verre de beurre (37 g)  1 verre= 250ml

1/3 de verre de farine (50 g)

¾ de verre de lait (18 cl)

3 œufs séparés

¼ de verre de  persil blanchi et rafraîchi (ou autres herbes au choix)

Sel et poivre

Farce poulet fromage

100 g de fromage fondu 

 200 g de chair de poulet cuite et finement émiettée 

 1 c à  s d’huile

 4 oignons émincés

 2 c à s de crème fraîche

 Cornichons  découpés en petits dés

Garniture

3 poivrons rouges grillés et épluchés

 300 gr de fromage frais,  2 c à s  de  crème fraîche et sel 

 Poivron vert,tomate, ketchup

Marche à suivre

Biscuit aux herbes

– Commencer la préparation du biscuit aux herbes par faire fondre le beurre à feu doux, rajouter la farine, mélanger, laisser chauffer un peu et mouiller avec le lait froid, en remuant sans arrêt jusqu’à épaississement.

– On obtient ainsi une béchamel épaisse

– Laisser refroidir le mélange un peu.

– Ajouter le persil ciselé , blanchi , rafraîchi et les jaunes d’oeufs. Bien mélanger.

–  Incorporer délicatement les blancs  d’oeuf battus  en neige 

– Étaler sur un plateau de 29/39 cm couvert de papier cuisson

– Cuire 8   à 10 mn dans un four préchauffé à 180°C.

– Ôter du plateau, mettre sur une grille et couvrir d’un torchon  propre pour laisser refroidir totalement.

Préparation de la farce au poulet

– Entre temps pour préparer la farce, cuire les oignons  à feu doux avec une cuillère à soupe d’huile  jusqu’à légère caramélisation

– Ajouter  le poulet cuit  et émietté le fromage fondu battu avec la crème et  les cornichons coupés en petits dés . Rectifier l’assaisonnement et  laisser refroidir.

Montage de la bûche

-Reprendre le biscuit aux herbes, couvrir de lamelles de poivrons rouges grillés et épuchés

-Étaler uniformément la farce de poulet dessus

– Rouler  le tout en décollant délicatement le biscuit du papier cuisson

– Serrer le roulé dans du papier aluminium.

– Mettre au frais  quelques heures pour qu’il se raffermisse.

 – Battre légèrement au fouet  le fromage frais avec la crème fraîche et une pincée de sel

– ôter le papier aluminium, couvrir de la garniture au fromage et décorer au choix

–  découper en tranches avec un couteau électrique pour  une bonne finition et un bel aspect.

Si vous êtes à la recherche d’inspiration, allez sur ce site: Bûche de  Noël , vous allez y découvrir 500 délicieuses bûches plus belles les unes que les autres!

Tags: Défi joyeux non noël,  bûche, entréenoël, poulet, fromage, poivron rouge, biscuit roulé

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite!

Merci de  demander mon accord au préalable !


Cuisine du soleil: salade de fèves vertes

Je suis un peu absente ce mois ci sur mon blog et dans la blogosphère. Les aléas de la vie font qu’on ne peut étre toujours aussi  présent qu’on le veut.

Merci pour vos visites vos gentils commentaires, vos petits mots qui me touchent beaucoup! J’espère vous retrouver bientot avec beaucoup de plaisir et plein de nouvelles recettes!

« La cuisine du soleil  » tel est le défi culinoversion du mois juin. c’est un thème qui me tient beaucoup à coeur car il reflète la chaleureuse et savoureuse cuisine méditerranéenne. Une cuisine tout en couleurs et en saveurs, préparée avec des légumes gorgés de soleil, aromatisée d’herbes odorantes et , cerise sur le gâteau , généreusement arrosée d’huile d’olive!

 j’ai longtemps hésité avant  d’ opter pour cette  petite salade de fèves vertes, fraîche , parfumée ,vite préparée, tout à fait dans l’air du temps, avec la venue des beaux jours et des pique niques

C’est une cuisine qui se prépare  au felling,donc pas vraiment une recette avec des quantités précises, mais on fait comme on aime!.

Ingrédients

Fèves vertes

tomates

oignons verts

piments(facultatif)

persil, coriandre, menthe fraiche

huile d’olive

citron

sel, poivre, cumin

Marche à suivre

-Écosser les féves vertes bien tendres, saupoudrer de sel  et cuire à la vapeur. Une fois cuites enlever la seconde peau des fèves.

-Couper les tomates en dés

-Émincer les oignons verts

-Émincer les piments

-Émincer  le persil, la coriandre et la menthe fraîche

-Dans un grand saladier mélanger les fèves  avec les dés de tomates, les oignons , les piments et les herbes.

-Arroser d’huile d’olive, d’un filet de citron ; saupoudrer le sel,de poivre et de cumin et mélanger

-Couvrir le saladier d’un film alimentaire et garder au frais jusqu’au moment du service. Les saveurs et les parfums vont ainsi se développer merveilleusement au grand bonheur des dégustateurs!!

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite! Merci de  demander mon accord au préalable !


Galettes à la menthe pour la journée mondiale du pain

 

Ces galettes , délicieusement parfumées  à la menthe et à l’oignon, sont préparées  en Kabylie , une belle région montagneuse en Algérie, et c’est chez  mon amie Ratiba que je les ai trouvées. J’ai suivi  à la lettre sa recette , j’ai juste  fait plusieurs petites galettes que j’ai décorées au nekkach.

Nostalgie de l’enfance quand ma grand mère me donnait un bout de pâte à façonner!! Elle pincait délicatement les bords de la galette avec ses doigts pour me faire une jolie galette!

J’ai gardé ce goût prononcé pour la pâte et pour tout ce qui a rapport avec la boulange!

Ingrédients

700 gr de semoule moyenne

100 ml d’huile d’olive

1 cuil a c de levure de boulanger

1 cuil a c de sel

1 oignon

1 botte de menthe (vous pouvez ajouter plus )

eau pour ramasser la pâte 

Marche à suivre

– laver bien la menthe fraiche, l’ effeuiller , la mixer  avec l’oignon et  la moitié d’huile

– dans un grand plat mettre la semoule, la levure, le sel de coté ajouter la menthe et l’oignon mixés et le reste d’huile frotter bien avec les main

– ensuite  commencer à  ajouter l’eau tout doucement jusqu’a ce que obtiendrez une pâte

-laisser la reposer une dizaine de minute

– après le repos commencer à faire chauffer une crêpière ou un tajine pour ceux qui en procède un (un tajine spécial pain)

-découper votre pâte en deux , former deux boules et commencer a l’étaler environ 1cm d’épaisseur ( j’ai fait 5 petites galettes que j’ai décoré au nekkache)

-mettez la tout doucement sur le tajine  en terre cuite ou la crêpière sur feu moyen et la faire cuire sur les deux coté

Bake Bread for World Bread Day 2011

Avec ces galettes je participe à la journée mondiale du pain organisée  par Zorra ici , un très beau panier de pains à voir absolument!

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite! Merci de  demander mon accord au préalable !


Collier d’agneau vapeur ou Boumfaouar, ma participation au concours « quand cuisine rime avec tajine »

 

J’ai été agréablement surprise par le thème du concours culinaire lancé par Leila du joli blog Saveurs d’ailleurs « Quand cuisine rime avec tajine ».

Comme le couscous, le tajine est un plat maghrébin très riche et très varié. D’un pays à l’autre il diffère selon sa composition, son mode cuisson et sa présentation.

 En  Algérie, c’est une grande variété de  petits  plats  salés ou sucrés, avec une sauce onctueuse et parfumée à base de viandes, poulet,  légumes, herbes,  légumes et fruits secs.  C’est aussi la dénomination du plat utilisé pour cuire la galette.

En Tunisie, le tajine est une sorte de flan /terrine coloré et très gouteux. Riche en légumes, thon, poulet, fromages et œufs. Il laisse libre court à l’imagination, les ingrédients sont variés, seule demeure la base faite d’œufs et de fromage et la cuisson au four. Il se prépare aussi comme une tourte  à base de  feuilles  de brick, c’est  le délicieux tagine malsouka.

Au Maroc c’est déjà le contenant qui s’appelle  tajine. C’est un plat en terre cuite vernissée doté d’un couvercle conique dans lequel cuisent les aliments à l’étouffée et à la vapeur d’eau. La cuisson se fait traditionnellement sur un braséro.

 C’est aussi une multitude de plats variés salés ou sucré salés, aux légumes, au poulet, aux pigeons, au poisson, à l’agneau. Mais c’est l’art d’accommoder tous  ces ingrédients  avec moult épices qui me fascine ! Chaque tajine est un tableau aux couleurs délicatement harmonisées !

 Merci à Leila pour cet excellent choix et  pour nous permettre de découvrir cette riche palette de bons plats!!

On a jusqu’au 31janvier pour envoyer le maximum de   nos plus belles recettes ! Toutes les modalités sont ici.

Aprés le tajine de langue de veau farcie, voici ma seconde participation à ce concours, pour le plaisir de partager et  de découvrir ensemble certains plats méconnus

Après  le raffinement japonais du gâteau Sakura, le croustillant de la pastilla et la délicatesse des verrines et petites bouchées, il serait bon de revenir au terroir avec ce  plat fleuron de l’hospitalité et de la générosité de la région des Aurès  en Algérie!!

Ce plat est servi à l’invité comme morceau de choix de la gastronomie locale ! L’élément de base est  la viande  d’agneau  marinée dans les épices  et cuite  très longuement à la vapeur .Ce mode de cuisson lui donne des saveurs inégalables et un délicieux  fondant !

C’est aussi un plat qu’on prépare lors de l’Aïd el kébir, où la viande est abondante et  fraiche.

Généralement  la cuisson se fait dans le haut  d’un couscoussier qu’on couvre et qu’on lute avec de la pâte .Elle dure relativement longtemps selon l’âge de la bête.

 On sert avec ce plat de viande  du couscous ou  des feuilles de chakhchoukha arrosés  d’une sauce préparée avec l’eau qui s’écoule du Késkes ainsi que des légumes de saison.

 Et comme on n’a plus la patience d’antan, j’utilise le panier de ma cocotte pour faire cuire cette délicieuse viande ! Du collier car c’est le morceau le plus gouteux de l’agneau avec l’épaule, des épices au goût, des herbes, tomates, ail et oignons, tout  pour sublimer ce plat !

Dans la cuisine traditionnelle, il n’y a pas  vraiment de mesures, tout est fait au feeling et à l’œil !

Donc plus reportage photos que recette !

 

 Morceaux de collier d’agneau,oignon, tomate, ail, persil et coriandre

 

 Epices au choix: sel, poivre, paprika, piment moulu,ras el hanout, coriandre en poudre..

 Tout mélanger et laisser macérer une petite heure

 Mettre dans la cocotte, des os (ici les os de l’épaule désossée) et un peu d’eau

 Placer le panier avec la viande dans la cocotte, sans qu’il n’entre en contact avec l’eau

 Fermer la cocotte  et mettre sur feu. Dés  chuchotement de la soupape, baisser le feu au maximum et laisser cuire une heure, en vérifiant le degré de cuisson et le niveau de l’eau au bout de 30mn. Selon la qualité de la viande, il faudra plus ou moins de temps. En fin de parcours, la viande doit étre fondante et se détacher facilement au doigt.

A servir trés vite et consommer trés chaud .   La chekhchoukha ou le couscous sont facultatifs. On peut accompagner d’un bonne galette khmira(matlou)

 

 

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite!                                                                           

               Merci de  demander mon accord au préalable !