Blog de cuisine mère/fille

Articles tagués “philippines

Siopao, petits pains asiatiques farcis pour le Daring Baker de Fevrier

siopao - cuisine à 4 mains

 

The February Daring Bakers’ challenge is hosted by Julie of One-Wall Kitchen. She challenged us to an easy, simple filled bun using no-knead dough.

db Si vous êtes familiers de ce blog, vous devez savoir qu’on voyage beaucoup à travers les recettes qui y sont présentées. J’adore la découverte de nouvelles saveurs et techniques qui me font découvrir d’autres cultures, d’autres horizons. Et avec le Net le monde devient si petit!!

Donc après  l’Allemagne et son Bienenstich, changeons de continent pour aller en Asie goûter les Siopaos, ces savoureux petits pains farcis  qui constituent la street  food  ( nourriture  de rue) de plusieurs pays. 

En Thaïlande, ils se nomment  salapo. En Chine, dont ils sont originaires, ils ont plusieurs noms , bao (arc, qui rime avec « pow »), humbow, mantou (homme trop), et Pau (pow). Aux Philippines, ces pains sont appelés siopao (shoh-pow),  sont vendus comme nourriture de rue, et   sont souvent servis avec une soupe de nouilles  chaude appelée mami.

Pour le défi  du mois de Février , Julie nous a demandé de  préparer   des Siopao en utilisant une recette de pain sans pétrissage.Même si généralement ils sont cuits à la vapeur Julie nous a donné une recette de siopao cuits au four et nous a laissé le choix de la farce, salée ou sucrée .

J’ai fait les deux versions, l’une salée avec poulet, oignons verts et cheddar. Et l’autre sucrée avec ma marmelade orange citron et des amandes effilées.En fait on peut les farcir à notre guise, ils sont bien moelleux et fondants et peuvent étre de très bon sandwichs.

 Pour voir les réalisations de mes amis Daring Bakers c’est ici

 siopao1  - cuisine à 4 mains

Ingrédients

 pour 12 grandes brioches

Pâte:

1/4 oz (7 g) (2 cuillères à café) de levure sèche active (1 sachet)

1-1 / 2 tasses (360 ml) de l’eau tiède

1 cuillère à soupe (15 ml) de sucre

2 cuillères à soupe (30 ml) de beurre fondu

1 cuillère à café (5 ml) de sel

4-5 tasses (20 oz à 25 oz) (560 g à 700 g) de farine tout usage (ordinaire)

1 œuf pour la dorure

Farce:

1 cuillère à soupe (15 ml) d’huile végétale ou d’olive

£ 1 (½ kg) porc haché ou épaule de porc en cubes ( poulet pour moi)

1 petit oignon jaune, coupé en dés (une botte d’oignons verts pour moi)

4 gousses d’ail émincées

3 cuillères à soupe (45 ml) de sauce de soja

1 cuillère à soupe (15 ml) de sauce d’huître (ou la sauce hoisin, si ce est ce que vous avez à portée de main) (pas mis)

1 cuillerée de sucre (facultatif – Philippins comme la douceur) (pas mis)

1 étoile d’anis (pas mis)

Sel et poivre au goût

1 cuillère à soupe (15 ml) de fécule de maïs

1/4 tasse (60 ml) d’eau froide

Cheddar en feuilles  (ajout personnel)

Marche à suivre:

Pâte:

-Mélanger la levure, l’eau, le sucre, le beurre fondu et le sel dans un grand bol à mélanger

-Mélanger lentement en ajoutant la farine jusqu’à obtention d’une pâte assez collante

-Couvrir le bol d’un film plastique alimentaire et laisser lever pendant 1 heure dans un endroit chaud jusqu’à doubler de volume. Pendant ce temps vous pouvez commencer à préparer votre farce qui doit refroidir ( recette en dessous)

-Dégazer la pâte et la verser sur un plan  de travail fariné. Selon la quantité de farine ajoutée, elle sera plus ou moins collante

-Plier à plusieurs reprises et façonner en boule lisse, puis diviser en 12 morceaux égaux

-Bouler chaque morceau et l’aplatir en un disque de 15 cm (6 pouces)

-Placer une cuillère à soupe de farce dans le centre du disque ( j’ai mis une feuille de cheddar dessus) et envelopper la pâte autour de la garniture et pincer fermement pour bien l’enfermer

– Placer les petits pains farcis sur une plaque de pâtisserie garnie de papier cuisson, couvrir de plastique alimentaire et laisser repose pendant 1 heure ( selon les saisons)

-Préchauffer le four à 180°C (350° F)

-Dorer les petits pains à l’oeuf et enfourner pour 20 minutes environ, jusqu’à coloration dorée

-Servir chaud

 Farce:

-Chauffer l’huile dans une poêle

– Faire suer les oignons finement ciselés, puis ajouter l’ail écrasé et cuire pendant une minute

-Ajouter le porc et faire dorer dans la poêle. ( j’ai ajouté la chair de poulet coupée en petits dés)

-Ajouter la sauce soja,la sauce d’huître ou la sauce hoisin, le sucre et l’anis étoilé et cuire jusqu’à ce la farce soit bien cuite, environ 15 minutes.

-Goûter , saler et poivrer à votre convenance.Ne pas oublier de retirer l’anis étoilé.

-Diluer  la fécule de maïs  dans un petit bol avec l’eau , bien mélanger avec une fourchette ou un petit fouet jusqu’à ce que la fécule de maïs soit  totalement dissoute

-Incorporer le mélange de fécule de maïs dans la farce et cuire pendant 2 minutes supplémentaires. Retirer du feu et laisser refroidir avant de farcir les siopao

Version sucrée

Même procédure , mais j’ai farci avec de la marmelade citron orange ( recette ici ) , couvert le dessus des petits pains d’amandes effilées  et saupoudré de sucre glace

siopao2  - cuisine à 4 mains

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4 mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Tags: SiopaoPhilippines,  chine, street foodBriochepainfaçonnage,boulange,pâte levéepique nique

 

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.


Le Sans Rival et Daring Baker de Novembre

Catherine of Munchie Musings was our November Daring Bakers’ host and she challenged us to make a traditional Filipino dessert – the delicious Sans Rival cake!

Le Sans Rival est un gâteau très apprécié dans les Philippines .Bien qu’il y soit  l’un des desserts les plus populaires , ses origines sont certainement françaises.  Dans les années 1920 à 30, il y avait de nombreux Philippins qui sont allés étudier à l’étranger dont un bon nombre qui  sont allés en France et ont appris beaucoup de techniques de cuisine française qu’ ils ont ensuite ramené chez eux . Le Sans Rival se compose de couches de dacquoise  de noix de cajou concassées, garnies d’une très riche crème au beurre.

En fait c’est une sorte de  castel , généralement préparé  chez nous aux amandes ou aux cacahuètes.

Cette version a été une merveilleuse découverte! La noix de cajou lui confère une saveur inégalable qui se marie très bien avec la douce crème au beurre moka!

J’ai préparé  la demi mesure pour la dacquoise et la mesure pleine pour la crème au beurre. Il m’est resté une bonne quantité de crème que j’ai pris le soin de congeler pour de futurs Sans rival!!

Ingrédients

Dacquoise aux noix de cajou

5 gros blancs d’œufs
112 gr sucre blanc granulé
1 /2 c. à thé de crème de tartre
10 gr de cacao
120g  noix de cajou grillées et moulues

Crème au beurre moka

5 gros jaunes d’oeufs, à température ambiante
225 gr sucre blanc granulé
60 ml  d’eau
285 gr de beurre non salé, à température ambiante
Arôme : 1 c à s de café instantané dilué dans un peu d’eau chaude

Marche à suivre
1. Préchauffer le four 160 ° C

2. Tapisser le fond d’un plateau (29×35) de papier sulfurisé
3. Dans un grand bol en verre propre et sec ou un bol de métal à mélanger, battre les blancs d’oeufs sur le support jusqu’à consistance mousseuse (2 min.). Saupoudrer la crème de tartre. Ajouter graduellement le sucre, quelques cuillerées à table à la fois, en continuant à battre maintenant à grande vitesse jusqu’à formation de pics rigides brillant. (Environ 7-10 min.)

4. Incorporer les noix, en réservant suffisamment à utiliser pour la décoration.( j’ai mis toutes les noix)

5.Etaler uniformément le mélange  dans le plateau

6. Cuire au four préchauffé pendant 30 minutes, (  j’ai prolongé un peu plus la cuisson, car la meringue était encore molle) 

Retirez la meringue du plateau , laisser refroidir légèrement. Décollez le papier sulfurisé pendant qu’il est encore chaud, il est difficile d’enlever parfois, quand ils ont complètement refroidi.

7. Une fois refroidi, couper les bords pour donner une forme régulière. Couper la meringue en trois bandes et réserver.

Crème au beurre Moka

Mélanger le sucre  et l’eau et faire cuire à feu modéré jusqu’à ce qu’une goutte de sirop fasse un fil en tombant d’une fourchette

-Battre à haute vitesse le jaunes d’oeufs  jusqu’à ce qu’ils doublent  de volume et prennent une couleur  jaune citron.

– Couler en mince filet le sirop sur les jaunes en battant toujours

-Continuer de battre jusqu’à complet refroidissement de la crème

– Rajouter le beurre travaillé en pommade, en plusieurs fois, continuer de battre jusqu’à l’obtention d’une crème lisse et légère. Rajouter l’arome choisi, pour moi une cuillère à soupe de café instintané dilué dans une cuillère à souper d’eau chaude

-Couvrir et maintenir au frais au moins une heure.

-Lisser au  fouet  juste avant que vous l’utilisez.

Montage
  -Garnir la première bande de meringue d’une fine couche  de crème au beurre 
–  placer dessus une autre bande de meringue , Répéter l’opération avec une fine couche de crème au beurre,  puis de même  pour la troisième bande de meringue.

– Couvrir de papier aluminium  et réfrigérer pendant 24 heures

J’ai préféré décoré le gâteau comme un castel, selon la tradition locale , avec les bords découpés précédemment , quelques noix de cajou grillées et un voile de sucre glace. Pour une belle découpe , j’ai utilisé un couteau électrique pour découper des petites parts.Le gâteau étant assez riche, ces petites bouchées  sont largement suffisantes pour apprécier ce merveilleux dessert!

Vous trouverez la recette en détail et les réalisations de mes amis  daring baker ici

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite! Merci de  demander mon accord au préalable !