Blog de cuisine mère/fille

Articles tagués “plat algérien

Chbeh essafra Amande,Noix,pistache. (Plat sucré algérien)

 

Chbehs essafra (essofra) est un des plats sucrés le plus apprécié dans l’Est algérien et particulièrement dans le constantinois. Préparé  souvent lors des fêtes de mariage, il est souvent présent sur la table du premier jour du Ramadhan.

Traditionnellement,il s’agit de triangles de pâte d’amande baignant dans une sauce  délicieusement parfumée à la cannelle et à l’eau de rose.

Si la version classique existe déjà dans le blog (ici ), pour changer un peu, j’ai voulu tester d’autres fruits secs pour ce plat. Une délicieuse découverte,inspirée par Karima Bestandji.

Dans ces conditions spéciales de confinement et à la veille du mois sacré du Ramadhan, que ce petit plat vous apporte santé et quiétude inchallah. Prenez bien soin de vous ❤ 

 

Ingrédients

Pâte d’amande :

150 g d’amandes moulues finement

50 g de sucre fin

3 œufs

1 c à c d’eau de rose

Pâte de noix:

100 g de noix moulues finement

50 g de poudre d’amande

50 g de sucre fin

3 œufs

1 c à c d’eau de rose

Maïzena

Pâte de pistache:

100 g de pistaches moulues finement

50 g de poudre d’amande

50 g de sucre fin

3 œufs

1 c à c d’eau de rose

Sauce :

500 g de viande de gigot d’agneau

1 oignon

1c à s de beurre ou de smen

½ c à c de sel

1  bâton de cannelle

Eau de rose

 Sucre semoule

 

Marche à suivre

 

Chbehs ou triangles aux amandes

– Mélanger les amandes en poudre et le sucre, parfumer à l’eau de rose.

– Séparer les blancs des jaunes d’œufs

-Mouiller le mélange poudre amandes / sucre   avec les jaunes d’œufs, un par un, en travaillant jusqu’à l’obtention d’une pâte assez ferme.Selon la taille des œufs,il vous faudra plus ou moins 3 jaunes.

-Laisser reposer un moment la pâte obtenue.

Chbehs ou triangles aux noix et aux pistaches

-Procéder de la même façon que pour les chbehs aux amandes, sauf qu’il faut mouiller très progressivement avec les jaunes d’œufs car la noix et la pistache étant  plus grasses ,il faudra peut être moins de de jaune d’oeufs.

 

Façonnage:

 

-On peut procéder de deux manières  pour façonner les chbehs, utiliser des emporte pièces de la forme désirée ou  suivre la méthode traditionnelle en formant des boudins .

 

 

– Les découper en tronçons de 1,5cm. Les façonner  en triangles avec les doigts.

 

-Laisser les chbehs façonnés reposer un moment.

 

-Puis procéder à leur friture .

– Battre légèrement à la fourchette les blancs d’œufs avec 1 cuillère à café d’eau de rose

– Plonger les triangles d’amandes dans les blancs d’œufs, enlever le surplus et faire frire dans une huile chaude mais à feu doux.

-Retourner délicatement les triangles pour frire la seconde face. Ne pas  les dorer à cette étape.

-Égoutter sur du papier absorbant et laisser refroidir.

-Replonger dans les blancs d’œufs et reprendre l’opération pour une seconde cuisson. L’objectif étant de former une couche de protection pour empêcher la pâte d’amande de se défaire dans la sauce.Leur donner une jolie couleur dorée.

– Bien égoutter sur du papier absorbant. 

-Laisser refroidir, puis essuyer avec du papier absorbant

– A ce stade on peut les utiliser immédiatement  en les plongeant dans la sauce ou bien les congeler dans une boite hermétique.

 

Sauce :

– Faire revenir à feu doux la viande d’agneau et l’oignon coupé en deux dans un peu de beurre.

– Rajouter une petite pincée de sel, un bâton de cannelle, 1/2 verre de sucre et un peu d’eau de rose

– Arroser d’un verre d’eau, couvrir et laisser cuire la viande

-Une fois la viande bien tendre, passer la sauce au chinois ou à travers une gaze.

-Mesurer la quantité de sauce, et ajouter 1 mesure de sucre  pour 3 mesures de sauce. Laisser la sauce épaissir à feu doux.

-Ajouter 3 cuillères à soupe de miel et 2 cuillère à soupe d’eau de rose

-Plonger les chbehs dans la sauce, porter à ébullition et laisser cuire à feu doux 5 minutes  pour qu’ils se gorgent de sauce

– Placer la viande au milieu du plat, garnir des chbehs et déguster ce délice sucré

 

*******************

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4 mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.


Chakhchoukhet eddfar pour El Mawlid Enabaoui

chakhchoukha 3 - cuisine à 4 mains

En Algérie pour célébrer les fêtes religieuses et autres circonstances heureuses, on sert traditionnellement un plat de pâtes maison.

Selon la région ça peut étre de la chakhchoukha, de la trida, du tlitli, de la rechta, de la gritliya…ou simplement un bon couscous. Ces plats bien consistants rassemblent merveilleusement les membres de la famille et les amis.

Dans la famille des chakhchoukhas on trouve ce qu’on appelle communément chakhchoukhet Biskra qui est constituée de minces feuilles ( appelées selon la région : chakhchoukha,  trid,   l’ ftet ,  rougag, tridet tajine,  chouat ) arrosées d’un délicieuse sauce relevée et épicée  et garnies de bons morceaux de viande.

L’autre chakhchoukha qui s’apparente plus à la région du Constantinois, et que j’ai choisi de vous présenter aujourd’hui, est chakhchoukhet eddfar. Elle a pour base de fines galettes cuites et émiettées en petits morceaux  à l’ongle, d’où le nom eddfar. Une opération assez fastidieuse réalisée par tous les membre de la famille pour en venir à bout.

Pour ce qui est de la préparation et la cuisson des galettes je vous recommande vivement le billet de mon amie Kaouther qui a fait un pas à pas très détaillé et  pédagogique  ici 

Généralement et pour un résultat optimum on utilise de la chakhchoukha fraîche, mais on peut aussi la congeler ou utiliser une  chakhchoukha séchée pour étre conservée. La cuisson  du plat va étre légèrement différente selon qu’elle soit fraîche ou non. 

Pour plus de goût dans la sauce j’aime rajouter un boule de obsana qui lui donne une saveur particulière très appréciée par ma famille , mais vous pouvez vous contenter juste de morceaux d’agneau ou de poulet.

Très bonne fête à tous et bonne dégustation!!

chakhchoukha 4 - cuisine à 4 mains

Ingrédients

500 gr de chakhchoukhet edfar

300 gr de  collier ou d’épaule d’agneau  (ou des morceaux de poulet)

1 boule de osbana (facultatif, voir ici la préparation)
1 gros oignon
3 à 4 gousses d’ail
1 poignée  de pois chiches trempés la veille

1 grosse tomate bien mure
sel, poivre, paprika , piment moulu fort (au goût)
2 à 3 cuillères à soupe  de concentré de tomate 
smen, huile 

beurre  fermier 

Marche à suivre

 Préparation de la sauce

        -Mettre la viande dans une cocotte,  ajouter l’ oignon  et l’ail mixés, la tomate épluchée, le sel, le poivre,le paprika , le piment moulu fort  et faire revenir dans une cuillère de smen à feu doux. Ajouter les pois chiches trempés et la boule de osbana 

   – Couvrir d’eau chaude, fermer la cocotte et laisser cuire 30 à 40 mn selon la qualité de la viande

–   Quand la viande  est cuite ,  rajouter le concentré de tomate  et laisser cuire un peu . Ajouter les piments forts, faire prendre un bouillon et éteindre le feu.

Préparation de la chakhchoukha

     –    Mettre  la chakhchoukha dans un grand saladier , l’enduire  soigneusement d’ huile et la mettre dans un keskes (haut du couscoussier) enduit d’huile aussi et le  placer sur le couscoussier plein d’eau bouillante

      -Laisser cuire 20 mn après échappement de la vapeur puis vider le contenu du keskes dans un  grand plat, aérer avec une cuillère puis avec les bouts des doigts 

     -Arroser d’une louche de sauce , mélanger du bout des doigts et laisser reposer et absorber 15 mn

   – Remettre la chakhchoukha dans le keskes à cuire à la vapeur pour 20 à 30 mn. Vérifier que la pâte est bien tendre.

   –  Mettre un morceau de beurre fermier dans une marmite bien large, ajouter la chakhchoukha dessus, et arroser petit à petit , louche par louche, de sauce en laissant absorber à chaque fois.Ne pas trop manipuler pour que ça ne colle pas.

Si votre pâte est fraîche elle ne demande pas de tejmar c’est à dire de passer sur le feu, donc on arrose juste de sauce bien chaude  et on couvre pour laisser absorber, on goutte juste pour voir si elle est suffisamment imprégnée de sauce.

Si par contre elle a été séchée pour étre conservée, elle demande beaucoup plus de sauce et doit cuire à feu doux jusqu’à absorption de la sauce. On peut aussi mettre la chakhchoukha dans à plat allant au four, l’arroser de sauce, couvrir de papier aluminium et laisser cuire une dizaine de minute à four doux.

-Servir dans un plat creux, garnir de pois chiche, du contenu de la osbana et des morceaux de viande.

 – Présenter la sauce dans une saucière et un plat de piments frits!

 

*******

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.
Si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez , ça serait gentil de mettre un lien vers le billet d’origine.

Si vous voulez que votre réalisation figure avec la recette d’origine, faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication si vous avez un blog
ou une photo si vous n’avez pas de blog, à cuisinea4 mains@hotmail.fr
Merci !!!

 

Les photos et les textes de ce blog sont la propriété exclusive du blog “cuisine à 4 mains ”
Toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est strictement interdite
sans l’autorisation de l’auteur.