Blog de cuisine mère/fille

Articles tagués “pruneaux

Tajine pruneaux amandes – chbeh essafra

De retour après une petite pause  pour tout remettre en ordre dans la maison et dans le blog, et commencer le mois sacré du ramadhan avec beaucoup de piété et de petites recettes gourmandes !

C’est avec beaucoup de plaisir que je vous retrouve en espérant que vous avez passé de bonnes vacances !

Par ailleurs, je tiens à remercier ma fille adorée  pour le relooking du blog, sans elle je ne ferai pas grand-chose !

Ce tajine est un des plats les plus apprécié en Algérie. Préparé  souvent lors des fêtes de mariage, il est surtout inconditionnellement  présent sur la table du premier jour du ramadhan. Un plat sucré pour que le mois sacré soit toujours doux à nos cœurs et aussi pour remonter la glycémie ! Souvent  préparé avec des fruits secs, pruneaux, raisins secs, abricots secs, amandes, il peut être garni de fruits frais, pommes, coings, pêches. Sa sauce est délicieusement parfumée à la cannelle et à l’eau de rose.

 Dans l’est algérien, on prépare une version plus élaborée de ce plat : chbeh essafra. A base d’amandes, elle demande une préparation préalable plus longue, mais le résultat si  délicatement savoureux récompense ce  long travail ! D’ou l’intérêt de préparer de grandes quantités, les congeler et d’en avoir toujours à disposition pour régaler sa famille, ses amis ou tout invité qu’on veut honorer ! J’aime beaucoup faire un mélange des triangles de pâte d’amande avec les pruneaux qui confèrent au plat une douce saveur légèrement acidulée.

Ingrédients

Pâte d’amande :

600g d’amandes émondées, séchées et moulues finement

200g de sucre fin

3 œufs

1 cà s d’eau de rose

Maïzena

Sauce :

500g de viande de gigot d’agneau

1 oignon

1càs de beurre ou de smen

½ càc de sel

1 càc de cannelle moulue et un bâton de cannelle

2 càs d’eau de rose

½ verre de sucre

Marche à suivre

Chbehs ou triangles aux amandes

-Pour les émonder, plonger les amandes dans de l’eau bouillante, ôter du feu et laisser reposer 5mn, égoutter et éplucher en les pinçant avec les doigts. Rincer à l’eau froide, bien essuier  avec un torchon propre  et laisser sécher quelques jours. Pour aller plus vite, vous pouvez utiliser les amandes déjà émondées du commerce, mais leur saveur est moins fine.

– Moudre  finement  les amandes bien sèches 

– Mélanger les amandes et le sucre, parfumer à l’eau de rose.

– Séparer les blancs des jaunes d’œufs

-Mouiller le mélange amandes  sucre   avec les jaunes d’œufs, un par un, en travaillant jusqu’à l’obtention d’une pâte assez ferme.

-Laisser reposer un moment. Saupoudrer le plan de travail de maïzena. Etaler la pâte uniformément et découper avec des emporte pièces des triangles ou autres formes désirées. Bien façonner avec les doigts et placer dans un plateau.

 

– On peut aussi faire un boudin qu’on découpe en tronçons de 1,5cm. Les façonner  en triangles avec les doigts.

– Battre légèrement à la fourchette les blancs d’œufs

– Plonger les triangles d’amandes dans les blancs d’œufs, enlever le surplus et faire frire dans une huile chaude mais à feu doux. Retourner délicatement les triangles pour dorer la seconde face. Egoutter sur du papier absorbant. Replonger dans les blancs d’œufs et reprendre l’opération pour une seconde cuisson. L’objectif étant de former une couche de protection pour empêcher la pâte d’amande de se défaire dans la sauce.

– Bien égoutter sur du papier absorbant

– A ce stade on peut les utiliser immédiatement ou bien les congeler dans une boite hermétique

Sauce :

– Faire revenir à feu doux la viande et l’oignon râpé dans un peu de beurre.

– Rajouter une petite pincée de sel, la cannelle, 2 càs de sucre et l’eau de rose

– Arroser d’un verre d’eau, couvrir et laisser cuire la viande

-Une fois la viande bien tendre, rajouter les pruneaux à la sauce, laisser cuire un moment et rajouter le reste de sucre. Couvrir et laisser cuire à feu doux  jusqu’à épaississement de la sauce

– Au moment de servir, placer les chbehs dans une marmite, les couvrir de sauce, donner un petit bouillon à feu doux, pour qu’ils se gorgent de sauce

– Placer la viande et les pruneaux au milieu du plat, garnir des chbehs et déguster ce délice sucré

 Bsahatkoum ou saha ramdhankoum! takabala allahou mina oua minkoum!