Blog de cuisine mère/fille

Articles tagués “viande

Chakhchoukhet eddfar pour El Mawlid Enabaoui

chakhchoukha 3 - cuisine à 4 mains

En Algérie pour célébrer les fêtes religieuses et autres circonstances heureuses, on sert traditionnellement un plat de pâtes maison.

Selon la région ça peut étre de la chakhchoukha, de la trida, du tlitli, de la rechta, de la gritliya…ou simplement un bon couscous. Ces plats bien consistants rassemblent merveilleusement les membres de la famille et les amis.

Dans la famille des chakhchoukhas on trouve ce qu’on appelle communément chakhchoukhet Biskra qui est constituée de minces feuilles ( appelées selon la région : chakhchoukha,  trid,   l’ ftet ,  rougag, tridet tajine,  chouat ) arrosées d’un délicieuse sauce relevée et épicée  et garnies de bons morceaux de viande.

L’autre chakhchoukha qui s’apparente plus à la région du Constantinois, et que j’ai choisi de vous présenter aujourd’hui, est chakhchoukhet eddfar. Elle a pour base de fines galettes cuites et émiettées en petits morceaux  à l’ongle, d’où le nom eddfar. Une opération assez fastidieuse réalisée par tous les membre de la famille pour en venir à bout.

Pour ce qui est de la préparation et la cuisson des galettes je vous recommande vivement le billet de mon amie Kaouther qui a fait un pas à pas très détaillé et  pédagogique  ici 

Généralement et pour un résultat optimum on utilise de la chakhchoukha fraîche, mais on peut aussi la congeler ou utiliser une  chakhchoukha séchée pour étre conservée. La cuisson  du plat va étre légèrement différente selon qu’elle soit fraîche ou non. 

Pour plus de goût dans la sauce j’aime rajouter un boule de obsana qui lui donne une saveur particulière très appréciée par ma famille , mais vous pouvez vous contenter juste de morceaux d’agneau ou de poulet.

Très bonne fête à tous et bonne dégustation!!

chakhchoukha 4 - cuisine à 4 mains

Ingrédients

500 gr de chakhchoukhet edfar

300 gr de  collier ou d’épaule d’agneau  (ou des morceaux de poulet)

1 boule de osbana (facultatif, voir ici la préparation)
1 gros oignon
3 à 4 gousses d’ail
1 poignée  de pois chiches trempés la veille

1 grosse tomate bien mure
sel, poivre, paprika , piment moulu fort (au goût)
2 à 3 cuillères à soupe  de concentré de tomate 
smen, huile 

beurre  fermier 

Marche à suivre

 Préparation de la sauce

        -Mettre la viande dans une cocotte,  ajouter l’ oignon  et l’ail mixés, la tomate épluchée, le sel, le poivre,le paprika , le piment moulu fort  et faire revenir dans une cuillère de smen à feu doux. Ajouter les pois chiches trempés et la boule de osbana 

   – Couvrir d’eau chaude, fermer la cocotte et laisser cuire 30 à 40 mn selon la qualité de la viande

–   Quand la viande  est cuite ,  rajouter le concentré de tomate  et laisser cuire un peu . Ajouter les piments forts, faire prendre un bouillon et éteindre le feu.

Préparation de la chakhchoukha

     –    Mettre  la chakhchoukha dans un grand saladier , l’enduire  soigneusement d’ huile et la mettre dans un keskes (haut du couscoussier) enduit d’huile aussi et le  placer sur le couscoussier plein d’eau bouillante

      -Laisser cuire 20 mn après échappement de la vapeur puis vider le contenu du keskes dans un  grand plat, aérer avec une cuillère puis avec les bouts des doigts 

     -Arroser d’une louche de sauce , mélanger du bout des doigts et laisser reposer et absorber 15 mn

   – Remettre la chakhchoukha dans le keskes à cuire à la vapeur pour 20 à 30 mn. Vérifier que la pâte est bien tendre.

   –  Mettre un morceau de beurre fermier dans une marmite bien large, ajouter la chakhchoukha dessus, et arroser petit à petit , louche par louche, de sauce en laissant absorber à chaque fois.Ne pas trop manipuler pour que ça ne colle pas.

Si votre pâte est fraîche elle ne demande pas de tejmar c’est à dire de passer sur le feu, donc on arrose juste de sauce bien chaude  et on couvre pour laisser absorber, on goutte juste pour voir si elle est suffisamment imprégnée de sauce.

Si par contre elle a été séchée pour étre conservée, elle demande beaucoup plus de sauce et doit cuire à feu doux jusqu’à absorption de la sauce. On peut aussi mettre la chakhchoukha dans à plat allant au four, l’arroser de sauce, couvrir de papier aluminium et laisser cuire une dizaine de minute à four doux.

-Servir dans un plat creux, garnir de pois chiche, du contenu de la osbana et des morceaux de viande.

 – Présenter la sauce dans une saucière et un plat de piments frits!

 

*******

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.
Si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez , ça serait gentil de mettre un lien vers le billet d’origine.

Si vous voulez que votre réalisation figure avec la recette d’origine, faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication si vous avez un blog
ou une photo si vous n’avez pas de blog, à cuisinea4 mains@hotmail.fr
Merci !!!

 

Les photos et les textes de ce blog sont la propriété exclusive du blog “cuisine à 4 mains ”
Toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est strictement interdite
sans l’autorisation de l’auteur.


H’rira à ma façon

Si la h’rira est traditionnellement une soupe  marocaine, on prépare en Algérie, notamment dans l’ouest algérien, une variante tout aussi délicieuse à base de légumes frais et de légumes secs.

Cette soupe est rentrée chez moi et a détrôné notre délicieux et traditionnel Jari h’mar belfrik(chorba rouge au blé vert concassé).Une nette préférence qui m’arrange beaucoup car elle fait manger plus de légumes !

Ce n’est certes pas l’authentique h’rira, mais une soupe adaptée à nos goûts et à nos disponibilités et qui ravit nos palais chaque ramadhan  et durant les rudes  journées d’hiver.

Comme pratiquement pour toutes les soupes, on utilise peu de viande, juste pour donner le goût. Par contre la présence des légumes secs et frais, des herbes et des épices la parfume savoureusement ! Chaque cuillère  absorbée est une véritable bénédiction pour la santé !


Ingrédients :

-viande d’agneau en petits dés ( ou autre viande)

-2 gros oignons râpés

-1carotte

-1courgette

-1 pomme de terre

-4 tomates fraiches mixées

– 1 poignée de lentilles

– 1 poignée de pois chiches trempés la veille (ou en boite)

-1 bouquet  regroupant du céleri, du persil, menthe fraiche et  coriandre

– menthe sèche

-2 c à s de concentré de tomate

– piment

– sel, poivre, coriandre en poudre, ras el hanout, carvi

-huile

-eau

-vermicelle , riz ou blé vert concassé

liaison : eau, farine

– citron


Marche à suivre :

-Dans une cocotte, faire revenir la viande et les oignons râpés dans l’huile, rajouter le bouquet d’herbes, les tomates mixées, le sel,  les épices, ½ verre d’eau et laisser mijoter à feu doux 10 à15mn en remuant souvent

-Rajouter la courgette, la carotte, la pomme de terre, les lentilles et les pois chiches  et l’eau, couvrir et laisser cuire.

-Une fois la viande cuite, la retirer  et la réserver à part, retirer le bouquet d’herbes, et passer la soupe au moulin à légumes

-Rajouter le concentré de tomate dilué dans un ½ verre d’eau et remettre à feu doux. On peut rajouter au choix vermicelles, riz ou frik.

-Diluer une grosse cuillère de farine dans un ½ verre d’eau, passer à travers une passoire et verser petit à petit en remuant sans arrêt

-Dés ébullition, réduire le feu et laisser épaissir à feu doux, en remuant souvent, on doit obtenir une soupe veloutée mais pas trop lourde.Si c’est le cas rajouter une louche d’eau chaude.

-Rajouter le piment et les morceaux de viande

– En fin de cuisson, rajouter ½ cuillère de carvi, la coriandre finement ciselée, la menthe sèche écrasée entre les paumes. Donner 2 ou 2 bouillons et ôter du feu en laissant couvert

-Servir chaud avec un filet de jus de citron

N’oubliez pas de partager avec nous vos délicieuses soupes en participant au jeu « Les soupes du Ramadhan »

Les modalités sont ici

le récapitulatif actualisé  est ici