Blog de cuisine mère/fille

Nouveau

Galette des rois chocolat noix

galette-des-rois-chocolat-noix-1-cuisine-a-4-mains

 

Si la galette des rois ,dégustée au début du mois de Janvier, est généralement garnie de crème frangipane (mélange de crème d’amande et de crème pâtissière), j’aime beaucoup varier les farces pour découvrir de nouvelles saveurs à chaque fois.

Donc après la galette aux pommes spéculoos (ici), la galette infiniment citron (ici), la galette citron ananas (ici ), la galette au pralin et aux noisettes caramélisée (ici ), la galette noix de coco spéculoos (ici), j’ai opté pour une garniture chocolatée  aux noix, une version forte en goût et en textures. J’ai simplement préparé une crème pâtissière au chocolat à laquelle j’ai rajouté des noix torréfiées et hachées.

Pour la pâte vous avez le choix entre la pâte feuilletée classique ( ici) , la pâte feuilletée  inversée (ici) , la pâte feuilletée express et facile ( ici) ou simplement celle du commerce. La pâte feuilletée maison étant bien sur plus savoureuse.

 

Ingrédients:

450 gr de pâte feuilletée

Garniture:

– 2 jaunes d’œufs

– 3 c à s de sucre

– 1 c à c d’extrait de vanille

– 1 c à s bombée de farine

– 1 c à c bombée de maïzena

– 1 c à s bombée de cacao

– 30 cl de lait chaud

– 50 gr de chocolat noir fondu

– 30 g de beurre

-200 gr de noix torréfiées et hachées

Dorure :

1 jaune d’oeuf, crème liquide, sel 

sucre glace

Marche à suivre:

Garniture:

– Préparer la crème pâtissière chocolatée : Battre les jaunes d’œufs avec le sucre et l’extrait de vanille jusqu’à blanchissement de l’appareil

 – Ajouter en travaillant la farine , la maïzena  et le cacao tamisés

 – Verser le lait chaud sur le mélange en battant toujours

 – Faire épaissir sur feu doux en remuant avec une spatule. Hors feu ajouter le chocolat fondu.

 – Laisser refroidir un peu et rajouter le beurre en battant  au fouet

– Mettre la crème filmée à contact au frais 

– Ajouter les noix hachées et mélanger

Montage:

– Étaler la pâte feuilletée sur une épaisseur de 2 à 3 mm  sur un plan légèrement fariné

-Découper avec un couteau très aiguisé 2 carrés, l’un légèrement plus grand que l’autre

-Les retourner sur un plateau légèrement fariné et mettre au frais pour 30mn

-Poser le petit carré de pâte feuilletée piqué à la fourchette sur toute la surface sur une  plaque recouverte de papier cuisson .

– Mouiller au pinceau et  à l’eau   le bord du carré sur une largeur de 2 cm.

– Mettre la garniture à 2 cm du bord, s’arrêter à la partir humidifiée.

-Couvrir le tout du grand carré de pâte et ajuster pour bien emprisonner la farce. Bien souder les bords en appuyant

-Retourner délicatement la galette sur l’autre face et bien égaliser les bords avec un couteau tranchant

-Avec le dos d’un couteau chiqueter les bords de la galette en  appuyant deux doigts d’une main sur le bord de la galette et utiliser le dos d’un petit couteau pour pousser un tiret entre vos doigts.  Cela formera les bords festonnés  .

galette-des-rois-chocolat-noix-3-cuisine-a-4-mains

–  Dorer la galette avec le jaune d’œuf  battu avec la crème liquide et une pincée de sel , en faisant attention de ne pas faire couler sur les bords  . Faire des dessins avec le dos de la lame d’un couteau.

 

galette-des-rois-chocolat-noix-2-cuisine-a-4-mains

-Faire quelques trous dans la galette pour permettre l’évacuation de la vapeur

-Mettre la galette au frais pour 30 mn au minimum , ce qui permettra un meilleur développement de la pâte.

-Enfourner à four chaud 200°, après 10mn réduire la température à 180° pour 30 à 45 mn

-A la sortie du four, avec une petite passoire, saupoudrer de sucre glace et remettre à caraméliser sous le grill 

galette-des-rois-chocolat-noix-4-cuisine-a-4-mains

 

-Déguster juste tiède …

 

******************

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est  strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Assegass Ameggas ! Célébration de Yennayer dans les Aurés. Très bonne année Amazigh !

aich-berkoukess-2-cuisine-a-4-mains

 » Yennar, la fête de la terre

 » Si dans les grandes villes et les milieux citadins du pays chaoui certains rites liés à Yennar sont tombés en désuétude, dans les campagnes par contre, ces rites qui entourent la fête de Yennar demeurent à ce jour intacts, ils sont observés avec la même rigueur depuis des siècles.

Au contraire des autres Berbères, les Chaouis font la distinction entre l’année ancienne et l’année nouvelle et les célèbrent chacune avec des rites à part ; le 13 janvier étant le dernier jour de l’année en cours, le 14 le premier jour du nouvel an.

Mezlagh : ou yennar aqdhim (yennar l’ancien ) célébré le 13 janvier est considéré comme le dernier jour de l’année qui s’achève (d’où le nom yennar l’ancien), le repas doit être préparé à base d’anciens ingrédients, le mets le plus populaire est ‘’lɛich’’ préparé avec de la viande séchée (qu’on a déjà salée et gardée à cet effet), fèves, et taklilt ( fromage séché). Mathéa Gaudry rapporte également que lors du mezlagh, jour d’avant Yennar on fait le sacrifice d’un mouton, et on prépare «Irachmen» maïs ou blé cuits toute la nuit pour être jetés sur les arbres fruitiers afin d’assurer une bonne récolte.

Amenzu n yennar : (premier Yennar) Le 14 janvier est considéré comme le début du nouvel an, on commence par le nettoyage et l’embellissement de la maison, la même chose pour l’étable , la cour, et les caches des céréales (Tisserfin), on renouvelle le contenu des sacs à grains (tachluth) de semoule, fèves… La femme (souvent la grand-mère) procède aux changement des pierres de l’âtre (ingnen n ilmes) . cette action revêt une importance capitale pour les Chaouis et dont l’exécution se fait en respectant minutieusement une cérémonie préétablie. La grand-mère prend les deux pierres de l’âtre (en laissant celui de droite, ing afussi) dans un sac ( taklut) et sort accompagnée des enfants, en choisissant les nouvelles pierres pour son âtre, thamɣart (vieille femme) se livre à une sorte de lecture et d’interprétation des signes et des présages, si elle soulève une pierre et qu’elle trouve en dessous un mille pattes elle en conclue que le bétail va s’accroître, une fourmi augure d’une bonne année agricole, etc. Ensuite, la vieille femme cueille une plante spécifique ‘’Adharyis’’ (thapsia) et la suspend au seuil de la maison afin d‘empêcher les mauvais esprits d’entrer, il n’est pas superflu également d’embaumer le verger avec plantes aromatiques pour le prémunir aussi contre ces maléfiques puissances invisibles.

La ménagère après avoir changé les ustensiles de cuisine usagés, renouvelle le balai de bruyère (tafarrat), elle prépare tiɛnen n Yennar (petites galettes) en quantité importante en sorte que chaque membre de la famille, les proches et les voisins, les objets même aient droit à leur ‘’taɛnunt’’. ainsi la femme dépose une galette sur chaque objet, meule traditionnelle (Tassirt), le métier à tisser (Azzeta), l’âtre (ilmes).

Le père de famille sur son mulet suivi des enfants tout joyeux parcourt les environs pour donner à chaque voisin sa petite galette ; ‘’tiɛnen n yennar’’ qui entre aussi dans la préparation du ‘’Zirawi ‘’ qu’on mange avec le ‘’Achekhechoukhe’’ au déjeuner.

Amensi n yennar (le diner de Yennar) est le point culminant de cette fête, toute la famille se rassemble dans la maison de l’aïeul, du grand-père ou du fils aîné autour du couscous, le coq fermier sacrifié (gazidh n yennar) pour le dîner a déjà été choisi sur la base de certains critères, taille, couleur du plumage, etc.

Les rites de Yennar reflètent le foisonnement des croyances et des superstitions des Chaouis qui ont survécu à des siècles d’oralité, ils doivent faire l’objet aujourd’hui d’études de la part des spécialistes afin d’être préservés. »

Jugurtha Hanachi

 

*******************************

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est  strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Très bonne année 2017 et The Best of 2016

best-of-2016-cuisine-a-4-mains

 

Désolée pour le retard, ayant été souffrante ce n’est qu’aujourd’hui que je vous présente mes meilleurs voeux pour la nouvelle année 2017.

Qu’elle soit pour vous une année pleine de bonne santé, parce que qu’on ne peut rien faire sans, de quiétude de l’esprit, riche en expériences et découvertes intéressantes dans tous les domaines, de réussite et de bonheur. En espérant un peu de paix dans  ce monde en ébullition. 

L’année 2016 a été une très belle année pour moi Dieu merci car j’ai eu l’immense  bonheur d’être grand mère pour la première fois ! Une expérience unique !

Culinairement parlant j’ai testé beaucoup de recettes intéressantes et appris certaines techniques . Cette petite mosaïque reprend les meilleures réalisations de 2016, celles qui ont été les plus vues sur Pinterest et Facebook. J’espère que vous en avez testé certaines et qu’elles vous ont plu. Si ce n’est pas déjà fait, j’espère vous avoir donné envie de le faire pour cette année.

Je n’ai qu’un regret c’est que l’aventure du Daring Kitchen s’arrête cette année, c’est un groupe avec qui j’ai appris énormément de choses, leurs défis m’ont fait sortir de ma zone de confort et fait découvrir de nouveaux plats, de nouvelles saveurs de lointaines contrées du monde. Triste… mais tout à une fin…Il faut aller vers de nouveaux horizons avec de nouvelles recettes et nouvelles découvertes!

Merci  pour vos visites , vos gentils commentaires et votre confiance !

Très bonne année!!

 

The gâteau au chocolat de Christophe Felder

gateau-au-chocolat-christophe-felder1-cuisine-a-4-mains

 

Pour un anniversaire un peu spécial, j’avais besoin d’un très bon gâteau au chocolat , et j’ai eu le bonheur de le trouver chez Valérie de l’excellent blog  » C’est ma fournée « , une véritable mine de belles recettes bien détaillées que je vous recommande chaleureusement. Pour elle c’est The gâteau d’anniversaire au chocolat et elle m’a passé son enthousiasme!

C’est un gâteau de Christophe Felder appelé  » La barre chocoday « , constitué d’un biscuit  à base de pâte d’amande type pain de Gênes  et d’une délicieuse mousse au chocolat préparée avec un sirop de sucre cuit. Il est initialement aromatisé au rhum et garni aux raisins secs, j’ai opté pour un imbibage à l’orange et des dés de kumquat. J’ai zappé le glaçage à la ganache au chocolat en saupoudrant simplement de cacao et en décorant de feuilles en chocolat.

Même si la recette vous semble un peu longue, ça ne devrait pas vous décourager, car le résultat en vaut vraiment la peine . En fait j’ai passé plus de temps à faire ce billet qu’à préparer ce gâteau !

 

gateau-au-chocolat-christophe-felder-2-cuisine-a-4-mains

 

Ingrédients

Biscuit au chocolat:

6 gros oeufs
160 gr  de pâte d’amande (à 50% )( 80 gr de poudre d’amande + 80 gr de sucre glace pour moi)
60 gr  de sucre glace
50 gr  de beurre doux
60 gr  de sucre semoule
50 gr de farine type 55
50 gr de cacao amer en poudre (type Van Houten)

Mousse sabayon au chocolat :

162 gr  de chocolat Guanaja de Valrhona (chocolat noir pour moi)
70 gr de sucre semoule
2 cl d’eau (20 gr )
60 gr de jaunes d’oeuf à température ambiante ! (environ 3 jaunes, à peser)
1 oeuf entier à température ambiante .
250 gr de crème liquide entière très froide

Sirop à l’orange:

80 gr de sucre semoule
10 cl (100 gr) d’eau
4cl (40 gr) de  jus d’orange

 

Feuilles en chocolat:

-Chocolat noir, chocolat au lait

 

Garniture:

-Kumquats confits

-Cacao en poudre

 

Marche à suivre :

Biscuit au chocolat:

-Préchauffer le four à 160°chaleur tournante (180° pour moi)
-Faire fondre  50 gr de beurre et réserver

– Tamiser ensemble  50 g de farine et  50 g de cacao, réserver.
-Séparer les blancs des jaunes de 5 oeufs seulement.
-Dans la cuve du robot-coupe, mélanger bien la pâte d’amande  et les 60 gr de sucre glace

( pour ma part j’ai préparé la pâte d’amande en mixant 80 gr de poudre d’amande + 80 gr de sucre glace  et en rajoutant un peu de sirop pour que la pâte se forme, puis j’ai mixé avec 60 gr de sucre glace)

gc1

gc2

-Ajouter  5 jaunes d’oeuf un à un, puis 1 oeuf entier. Mixez le tout pendant 5 bonnes minutes pour que le mélange blanchisse

gc3

 

 

-Verser ensuite le tout dans un  grand saladier 

-Monter  5 blancs d’oeuf en neige ferme avec une pointe de crème de tartre , en ajoutant  60 gr de sucre semoule en trois fois, pour bien les serrer .

-Incorporer le plus délicatement possible à l’aide d’une maryse 1/3 des blancs dans le mélange à base d’amande

gc4

 

-Incorporer ensuite la farine tamisée avec le cacao, en soulevant la masse pour ne pas la casser

gc5

 

-Ajouter délicatement le reste des blancs en neige et le beurre fondu refroidi . Mélanger pour obtenir un mélange homogène.

gc6

 

-Vous pouvez choisir de cuire votre biscuit dans un cercle ou un moule à charnière de 20 cm de diamètre (comme Valérie)

j’ai préféré le cuire dans un plateau de 29/ 39 cm garni de papier cuisson  et c’est ce que je vous conseille car ça écourte la cuisson et ça facilite la découpe.

– Enfourner pour 35 mn (15 mn pour moi) vérifier la cuisson avec  la pointe d’un couteau, qui doit ressortir parfaitement propre

-Déposer le biscuit sur une grille et laisser refroidir
-Si vous avez utilisé un cercle de 20 cm et lorsque le gâteau a un peu refroidi, découper le biscuit froid en trois parts égales dans l’épaisseur (3 couches).  Laisser les disques refroidir pendant une heure.
-Si vous avez utilisé un plateau comme moi, découper en 2 carrés et 2 moitiés de carré (voir photo ) et laisser refroidir.
  
gc7

 

 Sirop à l’orange :

-Porter l’eau et le sucre à ébullition,  laisser refroidir , ajouter le jus d’orange et réserver

 
 Mousse sabayon au chocolat :
-Lorsque le biscuit et le sirop sont bien froids , commencer à préparer la mousse
-Hacher le chocolat ,le faire fondre au bain marie et réserver.
-Monter 250g de crème liquide très froide au fouet électrique jusqu’à l’obtention une crème fouettée assez ferme. Réserver.
-Dans une toute petite casserole mettre 20g d’eau et 70g de sucre  puis porter le sirop à ébullition jusqu’à 118°
-Pendant ce temps, fouetter  60gr de jaunes et l’oeuf au batteur (ou au robot) à vitesse maximale. ( les oeufs doivent étre à température ambiante pour ne pas que le sirop fige à leur  contact .
-Lorsqu’ils sont bien montés, ajouter le sucre cuit à vitesse lente . Remettre la vitesse max et continuer de fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse et refroidisse (pendant environ 5mn)
gc8
-Ajoutez ensuite le chocolat fondu et mélangez doucement. 
gc9
La préparation doit être homogène et brillante
gc10
-Verser le tout sur la crème fouettée (on verse toujours le chaud dans le froid, et non l’inverse), et mélanger délicatement à la maryse
gc11
-Réserver au congélateur environ 15 mn
gc12
 Préparation des feuilles en chocolat
– Vous pouvez faire cette opération la veille pour les avoir prêtes à être utilisées
-Faire fondre le chocolat haché au bain – marie, le tempérer pour qu’il soit bien brillant ( ici )
gc15
-Couler le chocolat dans les cavités tapoter doucement pour uniformiser
-Mettre au frais pour cristalliser et figer. laisser dans le moule jusqu’au moment de l’utilisation
Montage:
-Déposer le premier carré de biscuit sur un support en carton
 -Imbibez le biscuit avec  du sirop  d’orange
– Couvrir le plus uniformément possible de mousse au chocolat
gc14
-Parsemer de morceaux de kumquats confits
gc13
– Déposer dessus les deux moitiés de carré de biscuit et appuyer légèrement
-Imbiber de sirop , étaler encore une couche de mousse et parsemer de morceaux de kumquat confit
-Déposer le dernier carré de biscuit, imbiber de sirop et étaler uniformément de la mousse dessus, bien lisser
-Enduire le pourtour du gâteau de mousse en lissant avec une spatule
-Mettre au frais 1 à 2 heures
-Saupoudrer le dessus de cacao mis dans une passoire
– Coller les feuilles de chocolat avec un peu de mousse sur le pourtour en alternant les couleurs
-Garnir le dessus du gâteau de mousse mise dans une poche à douille et de feuilles de chocolat
 

 Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est  strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bûche roulée au praliné de Philippe Conticini

buche-conticini-1-cuisine-a-4-mains

Voici la bûche qu’a réalisé ma fille pour la soirée du Nouvel An 2016 . Un délicieux dessert proposé par le chef Philippe Conticini sur sa page Facebook  ( ici ) constitué par un biscuit très moelleux à base de pâte à choux, une crème au praliné et un craquounet aux amandes caramélisées . Un véritable bonheur en bouche avec les différentes textures et saveurs.

Toutefois, je tiens à préciser que ma fille a utilisé la recette du crémeux praliné du même chef (ici) à la place de celle de la crème légère pralinée de cette recette, un peu effrayée par les  quantités de beurre  et de praliné préconisées. Elle a aussi adapté les quantités du craquounet selon les disponibilités.

L’expérience du biscuit roulé à base de pâte à choux a été intéressante parce qu’on obtient une texture très douce et fondante. Vous pouvez voir le chef en personne le réaliser sur cette vidéo ( ici ) et choisir de le fourrer avec la garniture de votre choix.

Je vous mets la recette du chef telle quelle. Merci Monsieur Conticini !!!

buche-pralinee-philippe-conticini-3-cuisine-a-4-mains

 

1) La pâte à chou 

Ingrédients
– 70 gr de lait ½ écrémé
– 70 gr d’eau
– 60 gr de beurre
– 1,7 gr de fleur de sel (2 belles pincées)
– 135 gr d’œufs (au pire 3 PETITS œufs)
– 1 càs de sucre
– 30 gr de farine de riz
– 50 gr de farine T 55

 

Dans une casserole, portez à ébullition l’eau, le beurre, la fleur de sel et le sucre.
Hors du feu, ajoutez les deux farines tamisées en une seule fois.
Puis à l’aide d’une spatule, desséchez la panade pendant environ 1 min et mettez-la dans la cuve du batteur et faites tourner à vitesse moyenne pour la tiédir à l’aide du fouet.
Dès qu’il n’y a presque plus de fumée qui s’en échappe, incorporez les œufs un par un.

2) Le biscuit

Ingrédients
– 400 gr de pâte à chou
– 50 gr d’huile de pépin de raisin
– Le zeste d’une orange
– 130 gr de blancs d’œufs
– 80 gr de sucre semoule

Dans un cul de poule, mélangez la pâte à choux, l’huile, la moitié du sucre semoule et les zestes d’orange.
Montez les blancs d’œufs avec l’autre moitié de sucre semoule puis incorporez-les délicatement à la pâte à chou délicatement.
Faites cuire pendant 12 à 14 mn à 170°C (voir 180°C) en four ventilé (ATTENTION, TOUT DÉPEND DE VOTRE FOUR).

Dès la sortie du four, mettez le biscuit sur une grille et laissez- le refroidir.
Une fois le biscuit froid, déposez une feuille de papier cuisson dessus, puis une grille à l’envers et retournez le biscuit.
Enlevez le papier cuisson délicatement puis parez les bords.

3) Le « craquounet » au café doux

Ingrédients
– 530 gr de praliné amande
– 60 gr de chocolat au lait (bien cacaotée si possible)
– 2 cuillères à soupe légèrement bombées de café soluble
– 40 gr de feuillantine (crêpes dentelles brisées)
– 5 gr de fleur de sel
– 295 gr d’amandes caramélisées et concassées finement (amandes plongées dans un sirop à 114° jusqu’à obtention d’une couleur blonde/auburn léger puis mixées finement)

Faites fondre le chocolat puis ajoutez le praliné et le café soluble et mélangez bien.
Ajoutez alors les amandes caramélisées mixées, la feuillantine et la fleur de sel et mélanger délicatement avec une Maryse.
Étalez ensuite cette pâte à « craquounet » sur une plaque recouverte d’une feuille de papier cuisson sur un rectangle de 60*40 (700 gr) puis passez l’ensemble au congélateur.

4) La crème légère au praliné

Ingrédients
– 180 gr de lait ½ écrémé
– 3 œufs entiers
– 1 jaune d’œuf
– 400 gr de pâte de praliné (fait maison ou acheté dans le commerce – la recette de mon praliné est facilement trouvable sur internet)
– 550 gr de beurre doux bien froid en cubes
– 130 gr de crème liquide à 35% montée en chantilly souple et légère

 

Réalisez une crème anglaise bien cuite (très épaisse, plus que la normale, mais sans faire trancher la crème) avec les 4 premiers ingrédients.
Incorporez ensuite peu à peu les morceaux de beurre bien froids dans la crème anglaise à peine tiédie à 50°C en foisonnant (fouettant) en 2ème vitesse jusqu’à ce que la crème soit tempérée.
Réservez en filmant la crème au contact, mais sans la mettre au froid, à température ambiante.
Au moment de monter la bûche (sans attendre), incorporez très délicatement la crème montée à l’appareil praliné.

5) Montage et finition

Positionnez la feuille de biscuit sur une feuille de papier cuisson
Sur cette feuille de biscuit encore chaude, aux bords parés et retournée, apposez votre plaque de « craquounet » congelé : il va fondre légèrement et se coller au biscuit (ou alors, étalez la pâte à « craquounet » encore tiède directement sur le biscuit à température ambiante, paré et retourné).
Par-dessus, étalez de la crème légère au praliné sur ½ cm d’épaisseur en laissant un bord de 1 cm de chaque côté.
Roulez la bûche en vous aidant du papier cuisson et en serrant un peu mais pas trop.
A la fin, finissez en serrant bien la bûche ( vous pouvez vous aider d’une grille ou d’une plaque en tenant la partie de la feuille du dessous et en appuyant sur la feuille du dessus pour serrer la bûche).

Coupez le rouleau en deux parties égales (pour 2 bûches) ou à la taille de votre choix, étalez et lissez le restant de crème sur le pourtour des bûches à l’aide d’une palette en inox, ou à défaut d’un couteau long.

Placez 10 mn au frigo puis roulez vos bûches complètement dans les amandes mixées et replacez au froid sur votre plat de présentation.
Saupoudrez très légèrement, si vous le souhaitez, de sucre glace.

CONSEILS DE CONSOMMATION : Sortez votre entremets du réfrigérateur 20 minutes avant la dégustation, pas moins et savourez avec toute la tablée

buche-pralinee-philippe-conticini-2-cuisine-a-4-mains

 

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est  strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Calissons Chocolat Abricot

calissons-abricot-chocolat-2-cuisine-a-4-mains

 

J’avais testé l’année dernière, pour la première fois, les calissons ( ici ), cette confiserie originaire de la région d’Aix en Provence qui se prépare traditionnellement avec une fine pâte  du melon confit et des amandes en poudre broyés ensemble, nappée de glace royale et posée sur du pain azyme .

J’avais utilisé la recette de  Carine  de Chic chic Chocolat que ce soit pour la préparation du melon confit ou pour celle des calissons.

Cette année j’ai voulu changer de goût en optant pour l’abricot et pour un glaçage au chocolat bien gourmand.

Comme la première fois j’ai zappé le sucre glace car chez moi on n’apprécie pas les confiseries trop sucrées. Tout est  question de goût, à vous de goûter et de voir ce qui vous convient. 

 

calissons-abricot-chocolat-1-cuisine-a-4-mains

Ingrédients 

 150 g d’abricots secs 
50 g d’écorces d’oranges confites 
100 g de melon confit
300 g de poudre d’amande
200 g de sucre glace (pas mis)
1 c à s d’eau de fleur d’oranger
1 c à s de confiture d’abricot
1 Feuille de papier azyme (pas utilisée)
Glaçage:
Chocolat noir 
1 c à s d’huile neutre

Marche à suivre:

 -Découper les abricots secs,le melon confit et les écorces d’oranges confites en petits dés
– Ajouter la confiture d’abricot, l’eau de fleur d’oranger et mixer  pour les réduire en purée .
– Ajouter le sucre glace et les amandes en poudre.
– Bien mixer encore dans le bol du mixer jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte .
-Déposer la pâte sur la feuille azyme. Déposer une silpat dessus et l’étaler. (j’ai déposé la pâte sur une feuille de papier cuisson , puis couvert d’une autre feuille de papier cuisson et j’ai étalé au rouleau)
-Laisser sécher pendant 1 nuit à l’air libre et à température ambiante. (Comme je n’avais pas de papier azyme, j’ai retourné la pâte pour qu’elle sèche  bien sur l’autre face.
-Le lendemain, découper à l’aide d’emporte pièce saupoudré de maïzena et laisser sécher encore un peu.
Glaçage:
-Faire fondre le chocolat au bain marie, y ajouter l’huile neutre et mélanger
Tremper chaque calisson dans le glaçage. Égaliser délicatement  les bords avec les doigts.
-Avec une fourchette faire des stries et laisser sécher avant de les manipuler.
-Mettre  dans une boite hermétiquement fermée et garder au frais.

 

 

****************

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est  strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Assida jeljlen, verrines de crème de sésame.

assida-jeljlen-creme-au-sesame-cuisine-a-4-mains

 

Si en Algérie l’assida est une sorte de panade préparée à base de semoule et d’eau, chez nos voisins tunisiens il s’agit d’une crème servie lors du Mawled ennabaoui, généralement préparée à base de fruits secs. Pour l’avoir goûtée là bas, je l’ai totalement adoptée et la prépare chaque Mawled pour le grand bonheur de mes gourmands.

Aprés l’assida zgougou ( ici ), celle aux noisettes (ici),celle aux pistaches ( ici), j’ai voulu tester cette année  l’assida jeljlen, une délicieuse crème aux graines de sésame trouvée ici .

J’ai juste fait la moitié de la recette et choisi de rajouter une couche de mahalabiya pour donner de la douceur au dessert et atténuer la force du sésame torréfié.

J’ai trouvé la crème au sésame très savoureuse mais légèrement compacte, la prochaine fois j’utiliserai un verre entier de lait pour lui donner plus de crémeux.

Un dessert léger pour terminer un repas assez consistant.

assida-jeljlen-creme-au-sesame-2-cuisine-a-4-mains

 

Ingrédients : pour 4 coupes

Crème de sésame :

100 g de graines de sésame

50 g farine

1/4 litre d’eau

4 c à s de sucre (+ au goût)

1/2 verre de lait (1 verre la prochaine fois)

1 c à s d’eau de géranium

 Mahalabiya :

1/4 litre de lait

1 c à s de sucre

1 c à s de maïzena

1 c à s d’eau de rose

Marche à suivre : 

-Torréfier les graines de sésame dans une poele à feu doux

-Les mixer finement au robot avec 2 cuillères à soupe de sucre 

-Mélanger la farine et la poudre de sésame et dissoudre le tout dans l’eau. 

-Mettre à cuire à feu vif en remuant de façon continue pendant 15 minutes.

-Une fois le mélange devient épais, ajouter le reste du sucre , le lait et remuer sans arrêt pendant 10 minutes.

-Avant de retirer du feu, ajouter l’eau de géranium pour parfumer la préparation.( je ne l’ai pas fait n’ayant pas d’eau de géranium)

-Verser l’Assida chaude dans des coupes et laisser refroidir

– Préparer la mahalabiya en diluant la maïzena dans un peu de lait froid prélevé du 1/4 litre de lait

– Mettre à chauffer le reste du lait avec le sucre dans une casserole à fond épais

 -Rajouter la maïzena diluée, mélanger et faire épaissir à feu doux  en touillant sans arrêt, jusqu’à l’obtention d’une crème légère

-Ôter du feu, rajouter l’eau de rose, mélanger pour homogénéiser la crème et verser délicatement avec une cuillère sur la crème de sésame

-Une fois la crème refroidie, décorer l’Assida aux fruits secs à votre goût.

 

****************

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est  strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

%d blogueurs aiment cette page :