Blog de cuisine mère/fille

Nouveau

Soupe turque de lentilles corail

soupe turque

En ce mois bénis de Ramadhan, tout ftour commence forcément d’une bonne soupe. Il y a bien sûr l’incontournable Jari, mais nous aimons varier les plaisir, essayer de nouvelles recettes et découvrir de nouveaux goût.

C’est à travers cette soupe de corail que nous voyageons en Turquie. Une très belle découverte à travers ce plat plein d’épices et d’arômes.

J’ai trouvé la recette chez Aux délices du palais.

Ingrédients :

280 g de lentilles corail
1 oignon
2 gousses d’ail
1 carotte
1 poivron rouge 
1 tomate
1 c à c de piment doux ou paprika
1/2 c à c de curcuma
1/4 c à c de cannelle
1 c à c de cumin
1 c à s de concentré de tomate
3 c à s d’huile d’olive
1 cube de bouillon de volaille
2 litres d’eau
Sel et poivre

Pour le service :
3 c à s d’huile d’olive
1/2 c à c de cumin en graines ou en poudre
1 gousse d’ail
Piment doux (paprika)

Marche à suivre :

– Dans de l’huile d’olive faire revenir l’oignon et l’ail finement hachés.

– Rajouter les épices et mélanger. Le fait de faire chauffer les épices fait ressortir leurs arômes.

– Ajouter la tomate, les carottes et le poivron (facultatif) préalablement découpés.

– Rajouter le cube de volaille et la tomate concentrée, mélanger et faire revenir.

– Rincer les lentilles corail, les égoutter et les incorporer au reste de la préparation.

– Ajouter les deux litres d’eau chaude, mélanger et couvrir, et laisser cuire pendant 30 à 40 minutes sur feu doux.

– Mixer la soupe.

– Pour le service : En parallèle frire la gousse d’ail émincée dans l’huile d’olive avec le cumin, puis filtrer l’huile parfumée et y ajouter quelques pincée de piment doux.

– Servir la soupe chaude avec un filet d’huile parfumée.

*******************

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4 mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Poulet frit croustillant / moelleux style KFC

poulet frit

Pour moi un bon poulet frit, c’est des morceaux de poulet bien croustillants à l’extérieur, moelleux à l’intérieur et surtout bien épicés, qui donnent envie d’en manger encore et encore…

Pour le moelleux, une bonne marinade de babeurre / lben /raib, l’acidité du liquide précuit le poulet et on obtient une superbe texture, même le blanc de poulet n’est pas du tout sec.

Pour le croustillant, toutes les recettes ont en commun une panure à l’oeuf et à la farine, mais quelques petites modifications changent la donne. Je remplace un quart de la farine par de la fécule de maïs, et l’oeuf par du blanc d’oeuf seul.

Ingrédients :

Ailes de poulet ou morceaux de poulet de votre choix

6 càs de farine

2 càs de fécule de maïs

2 blancs d’oeuf

1/2 verre de babeurre/lben/raib

Les épices :

1càc de paprika

1càc de curcuma

1/2 càc de gingembre

sel / poivre

1càc de harissa pour une version piquante

Vous pouvez utiliser les épices de votre choix, ou un curry que vous appréciez

Huile de friture

Marche à suivre :

– Mélanger les différentes épices, le lben et les morceaux de poulet.

– Laisser mariner une heure, ou de préférence toute une nuit, le gout et le moelleux n’en seront que meilleurs.

– Dans une assiette mélanger la farine, la fécule de mais et un peu de sel et de poivre. Vous pouvez rajouter les mêmes épices que ceux de la marinade, ça renforcera le gout.

– Chauffer l’huile de friture.

– Plonger les morceaux de poulet dans le mélange farine/fécule, puis dans le blanc d’oeuf, et encore une fois dans la farine.

– Frire les morceaux de poulets jusqu’à ce qu’ils soit bien dorés.

– Il est important de frire chaque morceau de poulet tout de suite après l’avoir recouvert de farine. Si vous faites la panure à l’avance, en vous disant que vous allez tout panner et frire tout en une seule fois, la farine va être trempée et vous perdrez le croustillant.

– Dégustez avec une salade et avec la sauce de votre choix.

*******************

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4 mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Chbeh essafra Amande,Noix,pistache. (Plat sucré algérien)

 

Chbehs essafra (essofra) est un des plats sucrés le plus apprécié dans l’Est algérien et particulièrement dans le constantinois. Préparé  souvent lors des fêtes de mariage, il est souvent présent sur la table du premier jour du Ramadhan.

Traditionnellement,il s’agit de triangles de pâte d’amande baignant dans une sauce  délicieusement parfumée à la cannelle et à l’eau de rose.

Si la version classique existe déjà dans le blog (ici ), pour changer un peu, j’ai voulu tester d’autres fruits secs pour ce plat. Une délicieuse découverte,inspirée par Karima Bestandji.

Dans ces conditions spéciales de confinement et à la veille du mois sacré du Ramadhan, que ce petit plat vous apporte santé et quiétude inchallah. Prenez bien soin de vous ❤ 

 

Ingrédients

Pâte d’amande :

150 g d’amandes moulues finement

50 g de sucre fin

3 œufs

1 c à c d’eau de rose

Pâte de noix:

100 g de noix moulues finement

50 g de poudre d’amande

50 g de sucre fin

3 œufs

1 c à c d’eau de rose

Maïzena

Pâte de pistache:

100 g de pistaches moulues finement

50 g de poudre d’amande

50 g de sucre fin

3 œufs

1 c à c d’eau de rose

Sauce :

500 g de viande de gigot d’agneau

1 oignon

1c à s de beurre ou de smen

½ c à c de sel

1  bâton de cannelle

Eau de rose

 Sucre semoule

 

Marche à suivre

 

Chbehs ou triangles aux amandes

– Mélanger les amandes en poudre et le sucre, parfumer à l’eau de rose.

– Séparer les blancs des jaunes d’œufs

-Mouiller le mélange poudre amandes / sucre   avec les jaunes d’œufs, un par un, en travaillant jusqu’à l’obtention d’une pâte assez ferme.Selon la taille des œufs,il vous faudra plus ou moins 3 jaunes.

-Laisser reposer un moment la pâte obtenue.

Chbehs ou triangles aux noix et aux pistaches

-Procéder de la même façon que pour les chbehs aux amandes, sauf qu’il faut mouiller très progressivement avec les jaunes d’œufs car la noix et la pistache étant  plus grasses ,il faudra peut être moins de de jaune d’oeufs.

 

Façonnage:

 

-On peut procéder de deux manières  pour façonner les chbehs, utiliser des emporte pièces de la forme désirée ou  suivre la méthode traditionnelle en formant des boudins .

 

 

– Les découper en tronçons de 1,5cm. Les façonner  en triangles avec les doigts.

 

-Laisser les chbehs façonnés reposer un moment.

 

-Puis procéder à leur friture .

– Battre légèrement à la fourchette les blancs d’œufs avec 1 cuillère à café d’eau de rose

– Plonger les triangles d’amandes dans les blancs d’œufs, enlever le surplus et faire frire dans une huile chaude mais à feu doux.

-Retourner délicatement les triangles pour frire la seconde face. Ne pas  les dorer à cette étape.

-Égoutter sur du papier absorbant et laisser refroidir.

-Replonger dans les blancs d’œufs et reprendre l’opération pour une seconde cuisson. L’objectif étant de former une couche de protection pour empêcher la pâte d’amande de se défaire dans la sauce.Leur donner une jolie couleur dorée.

– Bien égoutter sur du papier absorbant. 

-Laisser refroidir, puis essuyer avec du papier absorbant

– A ce stade on peut les utiliser immédiatement  en les plongeant dans la sauce ou bien les congeler dans une boite hermétique.

 

Sauce :

– Faire revenir à feu doux la viande d’agneau et l’oignon coupé en deux dans un peu de beurre.

– Rajouter une petite pincée de sel, un bâton de cannelle, 1/2 verre de sucre et un peu d’eau de rose

– Arroser d’un verre d’eau, couvrir et laisser cuire la viande

-Une fois la viande bien tendre, passer la sauce au chinois ou à travers une gaze.

-Mesurer la quantité de sauce, et ajouter 1 mesure de sucre  pour 3 mesures de sauce. Laisser la sauce épaissir à feu doux.

-Ajouter 3 cuillères à soupe de miel et 2 cuillère à soupe d’eau de rose

-Plonger les chbehs dans la sauce, porter à ébullition et laisser cuire à feu doux 5 minutes  pour qu’ils se gorgent de sauce

– Placer la viande au milieu du plat, garnir des chbehs et déguster ce délice sucré

 

*******************

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4 mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

L’incontournable tarte aux fraises !

fraises1

S’il y a deux déserts dont je raffole c’est bien la tarte au citron et la tarte aux fraises. Pour la tarte au citron c’est assez facile d’en faire toute l’année, mais les fraises il faut patienter jusqu’au printemps pour en profiter quelques mois seulement. Forcément ces jours-ci je suis aux anges!!

Le croustillant de la pâte, la douceur de la crème et le juteux des fraises… que demander de plus!

Ingrédients

Pâte sablée

250 gr de farine

125 gr de beurre froid en petits morceaux

1 jaune d’oeuf

2 cuillères à soupe d’huile de Tournesol

2 cuillères à soupe de lait

2 cuillères à soupe de sucre

1 pincée de sel

Crème pâtissière vanillée

3 jaunes d’œufs

3 càs de sucre

1 càc d’extrait de vanille

1 càs bombée de farine

1 càc bombée de maïzena

30 cl de lait chaud

 30 g de beurre

Garniture :

Fraises

Marche à suivre:

Préparation de la pâte

– Travailler  la farine et  le beurre froid avec les bouts des doigts jusqu’à l’obtention d’un mélange  sablé. 

– Ajouter  le sucre, le sel et mélanger rapidement. 

– Ajouter le jaune d’oeuf, l’huile, le lait et amalgamer le tout jusqu’à l’obtention d’une belle pâte qui se tient en boule. Ne pas  pétrir la pâte pour obtenir une belle texture sablée.

– Filmer la pâte et la laissez 30 minutes minimum au réfrigérateur 

– Étaler  la pâte sur un plan fariné et la découper avec un emporte pièce de la taille et de la forme de vos tartelettes, ou directement sur un papier cuisson destiné à votre moule à tarte .

-Garnir les tartelettes/moule à tarte de pâte, piquer avec une fourchette, garnir de papier cuisson  et  d’haricots secs et cuire  dans un four préchauffé à 190° jusqu’à coloration de la pâte . Personnellement j’aime quand c’est bien doré et caramélisé.

-Démouler et laisser refroidir

 Préparation de la crème pâtissière vanillée

– Battre les jaunes d’œufs avec le sucre et l’extrait de vanille jusqu’à blanchissement de l’appareil

 – Ajouter en travaillant la farine et la maïzena tamisées

 – Verser le lait chaud sur le mélange en battant toujours

 – Faire épaissir sur feu doux en remuant avec une spatule

 – Laisser refroidir un peu et rajouter la moitié du beurre

 – Rajouter l’autre moitie à la crème froide en battant  au fouet

– Mettre la crème filmée à contact au frais 

– Reprendre la crème, la battre pour l’aérer et la mettre dans une poche à douille.

– Garnir les tartelettes/tarte de crème puis de tranches de fraises

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4 mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Pain à la cocotte sans pétrissage

cocotte1

Toujours à la recherche de bonnes recettes de pain, je me suis retrouvée plongée dans un vaste monde de techniques, de subtilités de farines, de pliages et de grignage de pain.

J’ai regroupé tout ce que j’ai pu apprendre ces derniers temps et ai joué au petit chimiste dans ma cuisine, pour arriver à cette recette de pain.

Un gros pain généreux à partager, croustillant , avec une belle mie bien moelleuse, pour de délicieuses tartines.

La prochaine fois je tenterai un pain au levain maison.

cocotte5

Ingrédients :

300 g de farine à pain

2.5g de sucre (1 càc)

2.5g de sel (1/2 càc)

2.5g de levure instantanée (3/4 càc)

Environ 230ml d’eau

Marche à suivre :

– Dans un grand saladier mélanger l’ensemble des ingrédients et laisser reposer 45 minutes couvert.

– Avec un coupe pain rabattre légèrement les bords de la pâte sans la dégazer, et renverser le saladier sur le plan de travail bien fariné.

– Avec les doigts mouillés, soulever la pâte au centre de façon à ce qu’elle se plie en deux, la déposer et refaire le geste dans le sens inverse (voir vidéo). De cette façon la pâte a été pliée en 4.

Dans la recette de pain précédente j’avais partagé un pliage différent, qui est sur le même principe de plier en 4, mais apparemment le fait de soulever au centre donne un meilleur résultat et est un geste plus professionnel.

– Remettre dans le saladier, couvrir et laisser reposer 30 minutes.

– Reproduire l’opération encore deux fois, en laissant reposer encore 30 puis 40 minutes.

– Sur le plan de travail fariné renverser la pâte. Sans trop l’écraser , étaler la pâte légèrement et la rouler sur elle même de façon à faire un boudin.

– Avec les mains rabattre les côtés vers le bas, tout en tournant notre pain de façon à former une boule.

– Disposer la boule de pâte sur du papier cuisson et laisser reposer 15 minutes.

– Vaporiser un peu d’eau sur la surface de la pâte et saupoudrer de farine.

– Avec une lame de rasoir , grigner le pain (faire une incision à la surface) tout le long du pain. Cette incision permet à la chaleur de remonter et au pain de se développer.

Vous pouvez rajouter des grignages pour faire un motif végétal, ou géométrique à votre goût.

cocotte2

– Préchauffer le four à 240 degrés Celsius, et préchauffer dedans une cocotte en fonte.

cocotte3

– En faisant très attention de ne pas se brûler, poser le pâte avec la papier cuisson dans la cocotte, la refermer et cuite pendant 20 minutes.

– Baisser le four à 220 degrés et retirer le couvercle de la cocotte pour laisser le pain dorer pendant encore 20 minutes (en fonction de votre four et si vous aimez votre pain plus ou moins doré).

– Laisser refroidir sur une grille avant de couper.

cocotte4

%d blogueurs aiment cette page :