Blog de cuisine mère/fille

Articles tagués “moyen orient

Basboussa à la ichta – gâteau de semoule à la crème

 

La basboussa est un gâteau de semoule généreusement imbibé au sirop généralement dégustée lors des soirées ramadhanesques.

Cette version garnie avec une crème appelée ichta nous vient du Moyen Orient. C’est en voyant  la basboussa délicatement décorée de Soulefa Benramoul  que j’ai eu envie de tester sa recette. Elle a utilisé le moule magique qui permet de garnir le centre du gâteau de crème (voir plus bas).

Recette testée et approuvée toute en saveur et en délicatesse. Je garde précieusement la recette de la ichta que j’ai trouvé très bonne et qui peut être utilisée pour un autre dessert. Merci Soulefa ❤ 

 

 

 

Ingrédients:

Basboussa : 
 2 oeufs
1  pot de yogourt ( 110 gr)

1 pot d’ huile neutre ( le même pot)
70 g de sucre
1 sachet de levure chimique
Vanille et zeste de citron
2 pots de semouline ( semoule très fine)

Ichta : 
310 ml de lait entier ou bien moitié lait et moitié crème fraîche 
24 g d’amidon de maïs
3 cuillères à soupe de sucre
1 pot de yogourt nature (110 g )
vanille ( + eau de rose et eau de fleur d’oranger pour moi)
20 g de beurre ( pas mis)

Sirop:

2 tasses d’eau  – 1 tasse de sucre – eau de fleur d’oranger

Décor:

Pistaches, amandes effilées, cerises confites …

Marche à suivre:

-Commencer à préparer le sirop en portant à ébullition  l’eau avec le sucre 10 à 15 minutes. Ajouter une cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger et laisser refroidir

-Préchauffer le four à 180°. Beurrer généreusement et fariner le moule magique et réserver au frais.

-Battre les oeufs avec le sucre jusqu’à doubler de volume, ajouter la vanille, le zeste de citron,l’huile en filet et le yaourt

-Incorporer la semouline tamisée avec la levure chimique  , bien mélanger et mettre dans le moule

-Enfourner pour 15 à 20 minutes à 180° selon votre four ( 30 mn pour moi )

-A la sortie du four, démouler délicatement la basboussa et l’arroser du sirop froid en insistant bien sur les bords. Laisser s’imbiber et refroidir.

-Préparer la ichta  en mélangeant dans une casserole le lait, la crème , la vanille, la maizena et le sucre. Porter à ébullition et épaissir à feu doux.

-Retirer du feu et ajouter le yaourt, bien mélanger au fouet pour homogénéiser la crème ( ma crème étant un peu trop épaisse j’ai rajouté une cuillère d’eau de fleur d’oranger et une cuillère d’eau de rose)

-Verser délicatement  la ichta encore chaude dans le creux de la basboussa et décorer au goût

-Réserver au frais avant de déguster avec un verre de thé

 

Voici le moule magique ( moule el 3ajib) en question, j’ai même trouvé des mini 😉  Pour cette quantité de pâte j’ai utilisé un moule moyen et un petit moule.


 

Saha ftourkoum! takabala Allah mina oua minkoum!

 

Un petit commentaire, un avis, un petit coucou fait toujours plaisir.

Donc si vous aimez une de mes recettes, si vous la réalisez faites moi signe en m’envoyant le lien de votre publication  si vous avez un blog

ou une photo si vous n’avez pas de blog,  à cuisinea4mains@hotmail.fr

votre réalisation figurera avec la recette d’origine.

Merci !!!

 

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est  strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 


Foul medemess à ma façon – Purée de fèves fraîches pour le Culino versions du mois de Mai

foul medemess1 - cuisine à 4 mains

Je vous propose un petit retour au salé après ces  quelques frasques gourmandes!!

Toujours avec les fèves fraîches qui ont décidément  ma préférence durant cette saison, un petit plat  de la culture populaire égyptienne mais très apprécié au Moyen Orient et partout dans le mode arabe.

« Foul medemess  est un plat de petit déjeuner  très populaire en Egypte. Il est généralement servi avec un oeuf sur le plat et du pain pita . Le pain pita est parfois utilisé comme assiette  pour les fèves. Medames Ful remonte à l’Egypte ancienne. »   Source: http://mideastfood.about.com

Traditionnellement  ce sont des fèves sèches qui sont utilisées pour ce plat. Trempées la veille dans de l’eau , elles sont cuites    lentement dans un ustensile   en cuivre jusqu’à devenir fondantes, puis généreusement  assaisonnées d’ail , cumin et  citron pour être  ensuite arrosées d’huile d’olive. Selon le gout , les fèves sont laissées entières ou écrasées en purée.

Pour ma part j’aime bien utiliser les fèves fraîches de printemps pour préparer ce petit  plat. Ce qui  lui donne plus de fraîcheur et une jolie couleur verte très appétissante, surtout si on veut le servir en tartinade ou en amuse bouche.

Au risque d’offusquer certains puristes,  j’adapte  certaines  recettes au goût de ma famille et j’ai beaucoup de plaisir à les partager avec vous pour la découverte de nouvelles saveurs  et de nouveaux horizons.

C’est l’occasion pour moi de participer avec ce plat au Culino versions du mois de Mai, ayant pour thème :  les légumes de printemps

foul medemess2 - cuisine à 4 mains

Ingrédients

500 gr de fèves fraîches écossées

2 oignons de printemps

3 gousses d’ail

citron

persil

cumin,sel, piment en poudre

eau 

huile d’olive

Marche à suivre:

– Laver les fèves préalablement  écossées.

-Les mettre à cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient fondantes

-Laisser refroidir un peu et ôter la petite peau qui les couvre

-Faire revenir les  oignon  de printemps finement ciselés  dans un peu d’huile, ajouter les fèves cuites et décortiquées, un petit verre d’eau et une  pincée  de sel

-Laisser cuire à petit feu  jusqu’à ce que les fèves s’écrasent en purée

– Ôter du feu,  selon le goût écraser à la fourchette si on veut  encore des petits morceaux   ou passer au mixer pour une purée fine

– Piler l’ail finement avec le sel  et le cumin et l’ ajouter à la purée de fèves 

– Ajouter le jus de citron et bien mélanger.

–  Servir garni de  persil haché  et de piment en poudre , arrosé d’ huile d’olive avec du pain pita ( recette ici).

-On peut aussi s’en servir comme trempette ou le servir dans des verrines

foul medemess3 - cuisine à 4 mains

Tags: EgypteAlgérieoignon vert,pimentfèvesplat végétarien,huile d’olive,culino versions,cumin

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite!Merci de  demander mon accord au préalable !


Maamoul , le makroud du Moyen orient

Le maamoul est pour le Moyen Orient ce qu’est le makrout pour les maghrébins .Il est de toutes les fêtes et de toutes occasions. Il est préparé en grandes quantités dans une ambiance familiale et conviviale.

Cette pâtisserie orientale est totalement intégrée à nos habitudes algériennes, du moins dans ma petite famille. On apprécie sa texture, son fondant et ses farces gourmandes!

J’avoue avoir ma recette fétiche que je ne changerai pour rien au monde.C’est la recette parfaite de mon amie Kaouther.

Mais quand j’ai vu cette recette sur le superbe blog de Sawsen « Chef in disguise« , les ingrédients composant la recette ont titillé ma curiosité. De la farine, du lait en poudre et des oeufs, rien du traditionnel maamoul!!

Et pour ne pas passer à coté d’une bonne recette, je l’ai testé avec la moitié de la mesure pour voir.

Wahou!! très agréablement surprise par la texture, le goût et la douceur de ce maamoul.

Ingrédients

Pâte

100 g de beurre à température ambiante

100 g de margarine à température ambiante  ou du ghee (smen pour moi)

1/2 tasse (125 ml) d’huile végétale

1 oeuf

1/2 tasse de sucre en poudre

1/2 tasse de lait en poudre

1 /2 cuillère à café de vanille

1/2 cuillère à café  de levure instantanée

1/4 cuillère à café de levure chimique

1 /2 cuillère à café de graines de fenouil  (pas mis)

1/4 cuillère à café de mahlab

1/4 cuillère à café de mastic , finement broyée (pas mis)

500 gr  de farine.

Farce:

500gr de gherss ( dattes écrasées)

1/4 tasse de beurre  

1/2 cuillère à soupe de cannelle,

1/2 cuillère à café de cardamome

Marche à suivre

Pâte

– Travailler  la margarine, le  beurre et l’huile dans un robot culinaire ou dans un bol avec un fouet

– Ajouter l’ oeuf et la vanille et battre jusqu’à l’obtention d’un  mélange  de couleur pâle.

– Ajouter le sucre et le lait en poudre et battre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et homogène

– Ajouter la levure instantanée , la levure chimique ,  le  mastic, le mahlab et le fenouil moulus

– Ajouter la farine doucement , une tasse à la fois et en travaillant la pâte  jusqu’à l’obtention  une pâte lisse et douce. je n’ai pas mis toute la quantité de farine prévue.

– Couvrir et  laisser reposer la pâte pendant une heure

Farce

-Travailler la pâte de dattes  avec le beurre, la cannelle et la cardamone. J’ai rajoute une poignée de graines de sésame grillées et j’ai arrosé avec de l’eau de fleur d’oranger jusqu’à l’obtention d’une pâte souple que j’ai façonné en petites boules

– Reprendre la pâte à maamoul et façonner des boules de la taille correspondant à votre moule. Dans mon cas c’est un petit moule à piston, donc j’ai fait des boules de la taille d’une grosse noix.

–  étaler la boule en galette, y disposer une boule de farce, bien refermer, et mettre dans un  moule à maamoul saupoudré de farine.Presser avec la main pour bien marquer le dessin

– Frapper sur une table ou sur la paume de la main pour obtenir une petite galette (ou autre formes selon moules)

-Avec le moule à piston , pas besoin de frapper sur la table, juste faire une pression pour démouler le gâteau

–  Mettre dans un plateau garni de papier cuisson .

–  Faire cuire à feu moyen  .Le gâteau doit être à peine doré.

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite!

Merci de  demander mon accord au préalable !


Filets de soles au dukkah … un concentré de goût !

J’ai eu le plaisir de découvrir le dukkah chez Joumana du délicieux blog Taste of Beirut.

Le dukkah est un mélange très parfumé d’épices de graines et de fruits secs ayant pour origine l’Egypte. Composé le plus souvent de noisettes, de pistaches ou d’ amandes et de graines (cumin, sésame, coriandre, fenouil), ainsi que des baies de poivre, du sel, et parfois un peu de piment et d’herbes séchées.  

Traditionnellement le Dukkah est consommé en trempant du pain frais  dans de l’huile d’olive, puis dans le mélange de noix et d’épices. Mais Joumana l’utilise dans beaucoup de préparations (ici) ,(ici) (ici) et (ici). Je l’ai bien vite imitée en l’utilisant dans les panures de poulet ou de poisson, ainsi qu’avec du fromage frais. C’est un concentré de goûts remarquable !!Une fois goûté, on y revient toujours car il donne une autre dimension aux aliments!

Le goût du dukkah, comme celui du ras el hanout change d’une famille à l’autre selon les dosages choisis, mais la présence des graines de coriandre, de sésame et de cumin est  toujours nécessaire.

Les ingrédients sont légèrement torréfiés, puis moulus en une poudre grossière, le terme de dukkah venant de duk, moudre au mortier

Le dukkah de Joumana :

  • 3 / 4 tasse de graines de sésame, grillées au four brun doré
  • 2 cuillères à soupe de pistaches hachées et les pacanes hachées, grillées de préférence
  • 2 cuillères à soupe de graines de coriandre, grillées dans une petite poêle
  • 2 cuillères à café de cumin moulu
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de flocons de piment rouge (ou de poudre de chili)
  • 1 cuillère à soupe de graines de fenouil
  • 4 baies de poivre de la Jamaïque
  1.    Après avoir grillé les graines de coriandre, les placer avec les baies de piment de la Jamaïque, les  graines de fenouil, les flocons de piment dans un moulin à café et les broyer finement. les fruits secs seront moulus plus grossièrement que les épices.
  2.      Placer les graines de sésame, les fruits secs, les épices et le sel dans un petit bol, mélanger soigneusement avec une fourchette et mettre de côté.
  3.    Se conserve dans un bocal hermétique au congélateur

Couper les filets de sole en bâtonnets, les enduire légèrement de farine et les tremper dans du blanc d’œuf légèrement battu à la fourchette puis dans le dukkah .Plonger dans un bain de friture chaud, égoutter sur du papier absorbant. Servir avec une salade fraiche et régalez vous !Doré, croustillant et parfumé!!

Collecte HEMC N° 56 Croquettes


 Je participe avec mes falafels à la collecte HEMC

Les photos  et les textes de ce blog sont la propriété exclusive  du blog “cuisine à 4 mains ”  toute reproduction entière ou partielle d’une photo ou d’un texte est   strictement interdite!

Merci de  demander mon accord au préalable !